Site Model

centre d'étude
des correspondances
et journaux intimes

HISTORIQUE

Créé en janvier 1982, le Centre d'étude des correspondances et journaux intimes était à l'origine une unité du CNRS qui regroupait les centres de Brest, siège de l'unité, Clermont-Ferrand, Paris IV et Lyon III. Elle continue à travailler en étroite collaboration avec ces différents centres. Depuis cette date-là, les recherches sur la majorité des grandes correspondances et des journaux intimes ont été initiées ou soutenues dans le cadre de l'unité : Chateaubriand, Michelet, Quinet, Victor Hugo, Ingres, Gauguin, Renan, Alfred Maury, Edmond et Jules de Goncourt, Jean Lorrain, Franz Liszt, Roger Martin du Gard, Romain Rolland… Depuis quelques années, le renouvellement du laboratoire et les nouveaux partenariats ont permis d'ouvrir fructueusement l'arc chronologique de l'objet principal d'étude, qui s'étend désormais du XVIIe au XXIe siècles. Parmi les axes importants de la recherche dans le CECJI, il faut aussi rappeler l'étude des auteurs français de Bretagne qui inscrit le laboratoire dans son territoire (Claire de Duras, Chateaubriand, Renan, Victor-Segalen, Saint-Pol-Roux, Plessis, Henri Queffélec...).