Site Model

centre d'étude
des correspondances
et journaux intimes

MISSIONS SCIENTIFIQUES


Les correspondances, les journaux intimes, les carnets d’écrivains et d'artistes constituent un élément patrimonial essentiel : les éditer permet de conserver ces documents parfois menacés et de faire exister des corpus virtuels de textes dispersés et inaccessibles. La publication de correspondances suppose un travail très spécifique. Il faut d’abord localiser les documents souvent éparpillés dans des archives publiques ou privées, dans des bibliothèques, en France ou à l’étranger. Il faut reproduire ces documents, ce qui peut poser des problèmes de droit, les authentifier parfois en étudiant les papiers et les filigranes, les déchiffrer, les dater et les classer, les présenter et les annoter. Les éditeurs de correspondances accomplissent donc une tâche nécessaire de conservation mais réalisent aussi un travail particulièrement utile dans la perspective de l’histoire sociale et de l’étude des mentalités. Ils obéissent à des exigences de rigueur scientifique, appliquant des protocoles de transcription, d’édition et d’annotation, qui tiennent compte d’un double impératif, celui de la précision et de la lisibilité. Le développement d’espaces plus libres avec l’essor du CD rom et de l’édition en ligne amène à se poser ces questions de méthode avec une rigueur accrue. Ces recherches ne sauraient se faire sans l’appui et le soutien indispensable du CNRS; les chercheurs du CNRS apportent aux universitaires l’aide de leur expérience en matière de nouvelles technologies.

 

Les missions de l’unité sont donc de

 

- préparer les éditions de correspondances en constituant des bases de données,

- déchiffrer des manuscrits, traiter les documents dans leur matérialité (étude des papiers, de l’écriture, de l’éventuelle iconographie),

- transcrire, annoter, indexer et publier des correspondances croisées ou des correspondances générales, ainsi que des journaux d’écrivains ou d’artistes,

- mener parallèlement une réflexion sur les méthodes d’édition et d’annotation ; numériser les documents, constituer des bases de données,

- étudier à partir des lettres et des journaux, les spécificités de l'écriture de l'intime,

- mener des recherches sur l’histoire des idées, (politiques, esthétiques, littéraires) à travers les correspondances et les journaux d’écrivains,

- publier des biographies qui sont aussi une façon de faire connaître et d’exploiter les correspondances,

- préparer de jeunes chercheurs à travailler sur les correspondances,

- favoriser les échanges entre chercheurs sur le plan national et international ; les éditeurs de correspondances travaillent naturellement en réseau pour échanger des informations.