Centre de Recherche Bretonne et Celtique

Centre de recherche
bretonne et celtique

Fonds Gwenc’hlan Le Scouëzec (1929-2008)

Description du fonds

Le fonds Gwenc’hlan Le Scouëzec, propriété de Gwenc’hlan Le Scouëzec, puis, après sa mort, de Bernadette Le Scouëzec, a été confié comme donation au Centre de recherche bretonne et celtique en 2008. Gwenc’hlan Le Scouëzec avait exprimé le souhait que sa bibliothèque ne soit pas éparpillée après son décès et qu’elle ne sorte pas de la Bretagne. Lors de leur arrivée au CRBC, l’ensemble de ces documents représentait 300 cartons. Le fonds contient à la fois la riche bibliothèque de Gwenc’hlan le Scouëzec ainsi que des documents d’archives. La bibliothèque va être mise à disposition des lecteurs (consultation sur place) dans une nouvelle salle au CRBC, portant le nom de Salle Le Scouëzec. Au-delà des documents de Gwenc’hlan Le Scouëzec, le fonds contient également les archives du père Maurice Le Scouëzec et de l’oncle Loïc Le Scouëzec.

Inventaire du fonds Gwenc’hlan Le Scouëzec (PDF)

Pour consulter les archives, il est nécessaire de s’adresser au personnel du Centre de recherche bretonne et celtique.

Biographie de Gwenc’hlan Le Scouëzec

Fils du peintre Maurice Le Scouëzec et de Mathilde Merle, Gwenc’hlan Le Scouëzec est né le 11 novembre 1929 à Plouescat (Finistère). Après quelques années de voyage, la famille s’est installée chez le frère de Maurice, Loïc, à Landivisiau, puis à Douarnenez. À l’âge de cinq ans, Gwenc’hlan Le Scouëzec a reçu le baptême catholique. Il a fréquenté l’école Saint-Blaise à Douarnenez, puis le collège à Pont Croix et à Quimper et ensuite le Collège des Jésuites, Saint-Grégoire de Tours. Ayant perdu son père à l’âge de 10 ans, Gwenc’hlan Le Scouëzec est resté chez son oncle Loïc à Tours jusqu’au début de ses études à Paris en 1947. Ses études alternées de médecine et d’histoire ont abouti à une thèse en médecine (soutenue en 1967 à la Faculté de médecine de Paris) et une licence d’Histoire à la Sorbonne. Les années 1950 ont été marquées par de nombreux voyages, notamment en Egypte, puis son service militaire en Algérie et un engagement de quatre ans comme professeur de français en Grèce. De 1954 à 1959, Gwenc’hlan Le Scouëzec a été marié à Jacqueline Debard. Puis, en 1962, Martine Goudard est devenue son épouse. De ce second mariage sont nés quatre enfants.

Avec la parution de son premier ouvrage, l’Encyclopédie de la Divination, l’année 1963 est le premier jalon d’une vaste production écrite. Gwenc’hlan Le Scouëzec a publié intensément : parmi ses publications on ne compte pas moins de 20 monographies, traitant surtout de la Bretagne et de spiritualité. Plusieurs projets ont donné lieu à une collaboration avec le photographe Jean-Robert Masson. En 1985, Gwenc’hlan Le Scouëzec a créé, avec Maï-Sous Robert Dantec et Bernard Duc, les éditions Beltan centrée sur l’ésotérisme et le celtisme. Gwenc’hlan Le Scouëzec est non seulement devenu un personnage public à la suite de ses publications, mais il a acquis une notoriété par son rôle de Grand Druide de la Gorsedd de Bretagne. Nommé en 1980, Gwenc’hlan Le Scouëzec est arrivé à un moment crucial à la tête de la Gorsedd et a développé le mouvement néo-druidique de façon considérable. Il a été impliqué dans diverses institutions néo-druidiques, notamment dans le rite forestier moderne, fondé par lui-même en 1993. Défenseur de la culture bretonne, Gwenc’hlan Le Scouëzec a exercé son activité druidique également comme un engagement pour la cause du militantisme breton.

Gwenc'hlan Le Scouëzec est décédé le 6 février 2008 à Brasparts.

Bibliothèque Yves-Le Gallo

UMS3554

Bibliothèque Yves-Le Gallo
Faculté des Lettres et Sciences humaines Victor-Segalen
20 Rue Duquesne
29238 BREST
Tel : 33.(0).298.016.379
Fax : 33.(0).298.016.393
Courriel : marie-rose.prigent@univ-brest.fr

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h (fermée entre 12h et 13h pendant les vacances universitaires).

Fermeture annuelle : du 15 juillet au 23 août (inclus) et entre Noël et le jour de l'an.

Accès et emprunt d'ouvrages libres et gratuits.