Département de chimie

Hippocampe

2014

> Dispositif

2013

> Dispositif

2011

> Dispositif

Le 16,17,18 mai 2011
Les thèmes abordés sont:
- synthèse de l'aspirine + dosage
- extraction chlorophylle + purification

- extraction caféine + purification
- synthèse savon à partir huile ou dosage des ions dans échantillon d'eau
- synthèse arome (ester) + purification)
Les stages en chimie et en physique auront lieu respectivement les 16-17-18 mai avec la classe de 1ère S de M. Lemire du lycée Guéguin de Concarneau et les 6-7-8 juin avec la classe de 1ère S de Mme Delattre du lycée Thépot.
Des doctorants et jeunes chercheurs des laboratoires de chimie (CEMCA) et de physique (LSOL, LMB, LIMATB, LabSTICC) les encadrent.
Les présentations des travaux des élèves, auxquelles vous êtes conviés, auront lieu les mercredi après-midi, le 18 mai en salle D004 pour la chimie et le 8 juin après-midi pour la physique. Ce n'est pas l'annonce finale, mais juste -pour une fois- une première information avec un délai raisonnable vous permettant de vous organiser pour venir participer.

PLUS D'INFORMATIONS ICI

 

2010

> Dispositif

Dispositif Hippocampe 2010

Elèves de seconde du Lycée Brizeux (Quimper)
en salle de travaux pratiques


Stages Hippocampe : une expérience d'initiation à la recherche scientifique pour les élèves de premières

Faire découvrir par l'expérience la recherche scientifique là où elle se fait à des lycéens, voilà l'objectif du dispositif Hippocampe. Durant trois jours, une classe entière se glisse dans la peau des chercheurs en essayant de défricher un sujet nouveau pour eux en mathématiques, en physique ou en chimie. Répartis en petits groupes encadrés par un doctorant, ils réfléchissent, élaborent des conjectures, expérimentent, débattent et communiquent entre eux. A l'issue du stage, ils rencontrent des chercheurs confirmés auxquels ils présentent leurs travaux.
 

Concept inventé par des biologistes marseillais dans un cadre associatif, repris en mathématiques par l'I.R.E.M. de Marseille dans un cadre institutionnel cette fois, Hippocampe a été expérimenté à Brest en 2007-2008 en mathématiques et étendu à la physique et à la chimie dès l'année suivante. L'I.R.E.M. de Brest pilote cette action au sein des laboratoires de mathématiques, de physique (LSOL, LMB, LIMATB et LabSTICC) et de chimie de l'U.F.R. Sciences et Techniques de Brest avec le soutien de l'U.B.O. et des collectivités territoriales.

 

Présentation des travaux devant la communauté scientifique de l’UBO

Présentation des travaux devant la communauté scientifique de l’UBO 

L'équipe d'encadrement

2009

> Dispositif

Dispositif Hippocampe

 

Depuis un an, à l'UFR sciences, sont accueillis des lycéens qui viennent en stage pour travailler comme des chercheurs, pendant trois jours.


L'Institut de recherche sur l'enseignement des mathématiques (Irem), à l'UFR sciences, a mis en place, depuis un an, le dispositif «Hippocampe». Il s'agit de stages d'initiation à la recherche, destinés principalement aux classes de première du Finistère. Reprenant le concept initié par l'association Hippocampe ? fondée en 2004 par des chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale de Marseille?, l'Irem accueille des lycéens. Ceux-ci réfléchissent sur des problèmes scientifiques qui peuvent être issus de questions liées à la physique, à la chimie, aux maths, à la biologie...

«Un vrai travail de recherche»


Encadrés par des étudiants en thèse, ils posent des questions et élaborent des hypothèses, puis ils expérimentent, discutent, débattent, comme le font les chercheurs dans leur travail. «On voulait démontrer que les lycéens peuvent se servir de leurs connaissances pour faire un vrai travail de recherche, explique Frédérique Plantevin, directrice de l'institut. L'université devrait être plus ouverte, pas au sens de l'accueil ou de l'orientation, mais à ce genre de choses. Ça fait partie de nos missions d'élaborer ce type d'événements. On fait ce que l'on sait faire, c'est-à-dire, pour moi, faire découvrir les sciences. Au final, tout le monde ytrouve son compte!».

Après la théorie la pratique

Cette semaine, l'Irem organise son troisième stage en chimie ?après deux stages en mathématiques avec des classes de premières S de Kérichen et d'Amiral-Ronarc'h?, avec une classe de seconde du lycée Vauban. Cette classe de 29élèves, option physique-chimie laboratoire, travaillera pendant trois jours sur les substances naturelles et présentera, à l'issue de ses travaux, ses découvertes aux chercheurs du laboratoire de chimie. «Ça les change de leur environnement habituel, explique Gaëlle Schollhammer, leur professeur de chimie. Les élèves peuvent ainsi se révéler. De plus, ça donne du concret à la matière. Ça permet également aux non-scientifiques de développer un goût pour les sciences, de ne pas avoir une image négative en sortant du lycée».


"articles du télégramme 22 mai 2009"