UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Classification des champignons

La systématique moderne :

Avec l'avènement de la biologie moléculaire, la classification des organismes vivants a été révisée et modifiée.
On utilise maintenant de plus en plus une classification dite phylogénétique qui regroupe les êtres vivants sur la base d'homologies de leur ADN (génotype) ; alors que la classification traditionnelle établit des groupes ou taxons en fonction d'un simple critère de ressemblance globale (phénotype).
L'utilisation des outils de la phylogénétique a entraîné de profondes modifications dans la classification des champignons. Nous essayerons autant que possible de présenter la classification la plus récente.

 

Les champignons parmi les Eucaryotes :

D'un point de vue phylogénétique les champignons sont classés parmi les opistochontes groupe qu'ils partagent avec les animaux.

 


d'après le cours de Microbiologie Eucaryote ParisVII

 

En ce qui concerne les champignons il est important de savoir que plusieurs groupes d'organismes fongiformes, autrefois rattachés aux champignons, sont maintenant classés à part parmi divers groupes d'Eucaryotes.
Ils sont, malgré tout, toujours étudiés par les mycologues et relèvent donc toujours de la mycologie au sens large.

 

La classification des champignons :

Actuellement on distingue les vrais champignons des organismes fongiformes classés dans d'autres règnes.

 

Organismes fongiformes :

Règne (ou groupe ?) des Amoebozoa

Règne (ou groupe ?) des Rhizaria

Groupe (ou règne ?) des Hétérokontes :
Détail de la classification des organismes fongiformes sur la page suivante.

 

Règne des fungi (ou eumycètes = vrais champignons).

Ce règne englobe les microsporidies, ces dernières sont des microorganismes parasites assez particuliers que nous ne développerons pas dans ce site.
Les champignons présentent une paroi durant tout, ou la majeure partie de, leur cycle cellulaire, cette paroi contient de la chitine et des glucanes. Ils n'ont jamais de chlorophylle.
Beaucoup présentent deux modes de reproduction : sexuée et asexuée.

La classification actuelle des eumycètes distingue dix divisions (ou embranchements) :

 


d'après le cours de Microbiologie Eucaryote ParisVII

Les Chytridiomycota  
Les Neocallimastigomycota  
Les Blastocladiomycota Champignons inférieurs
Les Entomophthoromycotina
Les Zoopagomycotina  
Les Kickxellomycotina  

Les Mucoromycotina
Ce groupe (mucormycètes en français) représente la majorité des espèces anciennement classées parmi les Zygomycètes, et contient plus particulièrement celles appartenant aux mucorales, aux endogonales et aux mortierellales.
Cela représente plusieurs centaines d'espèces qui sont pour la plupart saprophytes (certaines sont saprophytes, d'autres symbiotiques).
Détail de la classification des Mucoromycotina.

 

Les Microsporidia
Le groupe des microsporidies compte environ 1100 espèces. Ce sont des parasites intracellulaires de structure simple qui infectent de très nombreux eucaryotes avec une préférence pour les invertébrés. Les analyses de phylogénie moléculaire montrent qu'ils sont proches de certains Mucormycotina ; les microsporidies seraient donc des champignons zygomycètes intracellulaires qui auraient régressé.

 

Les Glomeromycota
Les Glomeromycota (glomeromycètes) ont été définis par les phylogénies moléculaires. Cet embranchement comprend deux ordres, les glomales et les geosiphonales. Il inclut essentiellement des espèces qui vivent en association obligatoire avec des plantes ainsi qu'une une espèce vivant en association avec des cyanobactéries (Geosiphon pyriformis).

 

Les Ascomycota
Les Ascomycota (ascomycètes) forment le groupe d'eumycète qui contient le plus grand nombre d'espèces (environ les deux tiers des espèces de champignons décrites). Leurs méiospores sont produites à l'intérieur d'un sac ou asque (d'où leur nom d'ascospores).
Détail de la classification des Ascomycota.

 

Les Basidiomycota
Les Basidiomycota (ou basidiomycètes) regroupent environ un tiers des espèces de champignons supérieurs. Ils sont caractérisés par le fait que les méiospores sont externes : on les appelle basidiospores.
Détail de la classification des Basidiomycota.

 

Remarques

Basidiomycota et Ascomycota sont regroupés dans l'ensemble des Dicaryomycota (Dicaryomycètes), alors que les Chytridiomycota, Neocallimastigomycota, Blastocladiomycota, Entomophthoromycotina, Zoopagomycotina, et Kickxellomycotina sont souvent regroupés sous l'appellation de champignons inférieurs.

Divers versions de l'ancienne classification des champignons sont encore présentes dans de nombreux ouvrages. Afin de mieux comprendre les modifications de la classification nous présentons page suivante l'historique et l'ancienne version de la classification des champignons.

 

Il faut également considérer à part le groupe des Deutéromycètes aujourd'hui reconnu comme un ensemble artificiel regroupant les formes asexuées des Dicaryomycota, et ne constituant pas un ensemble phylogénétique. 

 

  Pour nous écrire
Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne