UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Classification des champignons inférieurs

Les Chytridiomycota

Ce groupe, défini grâce aux données de séquences d'ADN, renferme la majorité des espèces des anciens chytridiomycètes car il regroupe les Chytridiales, les Rhyzophydiales, les Spizellomycetales et les Monoblepharidales.
Ces champignons sont principalement saprophytes, certains sont parasites (en particulier d'algues). Ils alternent généralement entre une forme zoospore flagellée qui assure la dispersion et un thalle végétatif simple avec rhizoïdes.

 

Les Neocallimastigomycota

L'embranchement des Neocallimastigomycota contient une vingtaine d'espèces qui forment un ensemble phylogénétiquement séparés des Chrytidiomycètes.
Ces champignons sont des organismes anaérobies obligatoires qui participent à la dégradation des végétaux dans la panse des ruminants.

 

Les Blastocladiomycota

Ce groupe a été défini grâce aux données de séquences d'ADN. Les formes les plus simples ont un thalle monocentrique (ex : genre Blastocladiella) alors que d'autres on un thalle filamenteux polycentrique complexe (ex : Allomyces).

 

Les Entomophthoromycotina

Ce groupe est défini par les phylogénies moléculaires et contient en majorité les Entomophthorales, anciennement classés parmi les Zygomycètes. La majorité des quelques centaines d'espèces de ce groupe sont des parasites d'insectes.

 

Les Zoopagomycotina

Ce groupe de quelques dizaines d'espèces, anciennement classées parmi les Zygomycètes, comporte principale ?ment des parasites d'autres champignons et de petits protistes ou animaux (amibes, rotifères, nématodes).

 

Les Kickxellomycotina

Ce groupe a été défini par les phylogénies moléculaires et comporte 4 ordres : les Harpellales, les Kickxellales, les Dimargaritales et les Asellariales.
Tous présentent au sein de leur thalle des septae avec des pores particuliers, les pores lenticulaires.

 

Retour à la classification générale.

 

  Pour nous écrire
Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne