UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Généralités sur les champignons

Le monde fongique :

Les Champignons, encore appelés "Fungi" (du latin) ou mycètes (du grec mukês, champignon), constituent un large groupe diversifié qui possède des caractéristiques communes avec les plantes inférieures et les animaux inférieurs.

 

Ce sont des organismes eucaryotes, c’est-à-dire possédant des noyaux individualisés pourvus d’une membrane nucléaire, de chromosomes et d’un nucléole, et un appareil mitochondrial.
Ils possèdent une paroi peptido-polyosidique épaisse, de composition variable selon les groupes : mannanes, glucanes, chitine, chitosan, protéines, phospholipides, et une membrane riche en stérols (ergostérol).
L’existence simultanée d’une paroi cellulaire périphérique et de vacuoles turgescentes dans le cytoplasme, les rapproche des végétaux auxquels on les rattachait autrefois. Mais l’absence de chloroplastes (et donc de chlorophylle) en fait, comme les animaux, des organismes hétérotrophes.
L’intermédiaire de la lysine est l’acide diaminoapidique, alors qu’il s’agit généralement de l’acide diaminopimélique chez les bactéries.
Leur substance de réserve est le glycogène comme pour les animaux alors que c'est l'amidon dans le cas des plantes.

 

Donc ni animaux ni végétaux les champignons sont aujourd'hui érigés en un règne autonome celui des Fungi, au même titre que les Végétaux ou d'autres organismes.
Leur nombre est évalué à ce jour à environ 100.000 espèces, mais il est probablement plus élevé.

 

Mode de vie :

Ce sont des organismes hétérotrophes dont la nutrition carbonée est dépendante de la présence de matières organiques préformées, ce qui conditionne, suivant les circonstances, leur vie saprophytique, parasitaire ou symbiotiques.
La quasi-totalité des champignons vivent en saprophytes dans le sol, sur des plantes mortes ou vivantes, mais uniquement à leur surface et sans leur causer de lésions.
Beaucoup d’espèces sont des parasites de plantes, ce qui constitue un problème économique.
Un nombre plus restreint, quelques centaines, sont opportunistes et peuvent devenir pathogènes pour l’homme et les animaux.
Enfin, de nombreuses espèces sont symbiotiques, soit associées à des algues (dans les lichens), soit associées à des racines (constituant les mycorhizes).

Pour plus de détails sur les modes de vie des champignons.

 

Organisation cellulaire :

L'organisation cellulaire de base des champignons est le thalle qui constitue l'appareil végétatif (généralement haploïde). Il n'existe jamais de véritables tissus comme chez les plantes supérieures ou chez les animaux.
Le thalle se caractérise par une grande variété de structures, qui vont d'une forme unicellulaire (levure) à, le plus souvent, une forme filamenteuse, pouvant présenter un degré considérable de différentiation.
L'ensemble des filaments (ou hyphes) est appelé mycélium.
Les champignons se reproduisent par des spores, selon un mode asexué et/ou sexué.

Pour plus de détails sur l'organisation cellulaire des champignons.

 

Classification :

Autrefois le règne fongique était subdivisé en deux embranchements : celui des Myxomycota et celui des Eumycota.
L'embranchement des Eumycota comprenait la plupart des espèces de champignons réparties dans cinq sous-embranchements (voir l'historique de la classification des champignons).

 

Avec l'avènement de la biologie moléculaire, la classification des organismes vivants a été profondément révisée et modifiée.
On utilise maintenant de plus en plus une classification dite phylogénétique qui suppose que l'on regroupe les êtres vivants en fonction de leurs liens de parenté, définis sur la base d'homologies de leur ADN ; alors que la classification traditionnelle établit des groupes ou taxons en fonction d'un simple critère de ressemblance globale (phénotype).

 

En ce qui concerne les champignons il est important de savoir que plusieurs groupes d'organismes fongiformes, autrefois rattachés aux champignons, sont maintenant classés à part parmi divers groupes de Protistes. Ils sont, malgré tout, toujours étudiés par les mycologues et relèvent donc toujours de la mycologie au sens large.

Classification actuelle des champignons et des organismes fongiformes.

 

 

  Pour nous écrire
Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne