UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Aspergillus versicolor

Systématique

Forme sexuée :

Fungi, Ascomycota, Pezizomycotina, Eurotiomycetes, Eurotiomycetidae, Eurotiales, Trichocomaceae

 

Forme asexuée :

Aspergillus est une forme asexuée :
Deutéromycète, Hyphomycètes, Hyphales, Moniliacés (Phialosporés - phialides en tête aspergillaire, à phialospores en chaîne).
Aspergillus section Versicolor

 

Caractères morphologiques

Caractères culturaux :

A. versicolor (comme A. sydowi, espèce très voisine), est une moisissure mésophile, osmopréférante, présentant une vitesse de croissance relativement lente.
Son développement est optimal sur le milieu M5 à 25°C, et négligeable sur les milieux incubés à 35°C.
Colonies denses, blanches virant au jaune puis jaune orangé à vert-jaune.

Revers crème jaunâtre à rose orangé.

A. versicolor A. versicolor

A. versicolor sur milieu M2

A. versicolor sur milieu M2S5

 

Microscopie :

Aspergillus versicolor

Têtes conidiennes radiées, atteignant un diamètre de 100 à 125 µm, de teinte d'abord blanches puis virant au jaune, jaune-orangé, voire vert-jaune plus ou moins foncé, parfois en mélange avec des couleurs chamois à roses.
Conidiophore lisse, incolore ou jaunâtre, de 50 à 500 µm de long.
Vésicule allongée, d'aspect spatulé, 12-16 µm, supportant deux séries de stérigmates sur la majeure partie de sa surface.
Phialides 5-8 x 2-2,5 µm portées par des métules 5-8 x 2-3 µm couvrant les trois quarts supérieurs de la vésicule.
Conidies globuleuses, échinulées, 2-3,5 µm.

Certaines souches produisent des cellules de Hülle et/ou des structures sporifères atypiques proches des « pinceaux » de Penicillium.

 

 

 Conidiophore  

 Métules

Tête conidienne d'A. versicolor

Formation du conidiophore

 

 

Habitat, Ecologie, Intérêt

Conditions de culture :

Espèce mésophile, osmopréférante, présentant une vitesse de croissance relativement lente.

Croissance optimale sur le milieu M2 à 25°C, et négligeable sur les milieux incubés à 35°C. A basse température A. versicolor se développe mieux que la plupart des autres espèces d'Aspergillus.
Il est halotolérant et supporte les bas pH.

 

Habitat :

A. versicolor est très fréquent dans les sols, les grains en stockage et leurs dérivés. Il est souvent rencontrés sur les fromages en cours de maturation, les viandes fumées, ainsi que dans beaucoup d'autres substrats.
Il colonise souvent les mêmes substrats que les espèces du genre Eurotium, mais requiert des taux d'humidité plus élevé.

A. versicolor est souvent confondu avec A. sydowi également très répandu.

 

Toxicité et pouvoir pathogène :

De nombreuses souches d'A. versicolor produisent de la stérigmatocystine, mycotoxine carcinogène proche des aflatoxines, provoquant des nécroses du foie et des reins chez les mammifères (Terao, 1983). 

 

Bibliographie

  • Cahagnier, B. (1997). Moisissures des aliments peu hydratés. Technique et Documentation, Lavoisier, Paris.
  • Domsch, K.H., Gams, W., Anderson, T.H. (1993). Compendium of soil fungi. Vol. I & II, reprint IHW - Verlag. Eching, Germany, 859 + 405 p.
  • Raper, K.B. & Fennell, D.I. (1965). The genus Aspergillus. Williams & Wilkins, Baltimore, 686 p.
  • Samson, R.A., Hoekstra, E.S., Frisvad, J.C. (eds., 2004). Introduction to food- and airborne fungi (7e ed.). Centraalbureau voor Schimmelcultures, Utrecht, The Netherlands. 389 p.
  • Samson, R. A., Houbraken, J., Thrane, U., Frisvad, J. C. & Andersen, B. (eds., 2010). Food and indoor fungi. (CBS-KNAW Fungal Biodiversity Centre: Utrecht, The Netherlands). 390 p.
  • Smith J.E., Pateman J.A. (1977). Genetics and Physiology of Aspergillus. Academic press. London.
  • Terao, K. (1983). Sterigmatocystin-a Masked Potent Carcinogenic Mycotoxin. Journal of Toxicology: Toxin Reviews 2: 77–110.
     

 

L'espèce sur Mycobank

 

 

 Retour à la liste alphabétique

 

  Pour nous écrire

 

Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne