UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Neosartorya fischeri - Aspergillus fischeri

Systématique

Forme parfaite :

Fungi, Ascomycota, Pezizomycotina, Eurotiomycetes, Eurotiomycetidae, Eurotiales, Trichocomaceae

 

Le genre Neosartorya comprend 7 espèces la plus commune est N. fischeri.
Rapper et Fennel (1965) séparent deux autres variétés spinulosus et glaber sur la base de l’ornementation des ascospores. Kozakiewicz (1989) considère ces deux variétés comme des espèces.

Il a été récemment montré que la forme sexuée d'A. fumigatus (jamais observée dans la nature) était Neosartorya fumigati (O'Gorman et al., 2009)

 

Forme asexuée :

Aspergillus est une forme asexuée :

Deutéromycète, Hyphomycètes, Hyphales, Moniliacés (Phialosporés - phialides en tête aspergillaire, à phialospores en chaîne).
Aspergillus section fumigati : Aspergillus fischeri, Aspergillus fischerianus

 

Caractères morphologiques

Caractères culturaux :

Espèce mésophile à thermopréférante.
Thalle sur M2 de 6 cm de diamètre à 14 jours, blanc-crème d'aspect granuleux, revers incolore à crème ou légèrement rose.
Croissance rapide sur Cz.
A 25 °C on observe surtout la forme sexuée et peu de têtes conidiennes : colonies blanches à crémeuses, aspect granuleux dû à la présence des cleistothèces.
A 37°C c’est la forme conidienne qui est prédominante : colonies gris-vertes.

N. fischeri

N. fischeri sur milieu M2

N. fischeri sur milieu M2S5

Forme sexuée :

Cleistothèces isolées ou en petits groupes blanches à crème, voire jaune orange, paroi pseudo-parenchymateuse peu épaisse, fragile, formée de deux à trois couches de cellules aplaties. Globuleuses de 80-150 jusqu'à 400 µm de diamètre.
Asques globuleux, parfois légèrement aplatis, octosporés de 10-12 x 8-10 µm, paroi fragile disparaissant rapidement.
Ascospores hyalines, biconvexes 6-7 x 4 µm, avec un sillon et deux crètes équatoriales sinueuses, surface plus ou moins rugueuse.

 

Asques et ascospores de Neosartorya fischeri

 

Forme asexuée :

Têtes conidiennes unisériées en colonnes, de couleur vert-olive
Conidiophores allongés de 300-500 µm, à parois lisses, vert gris
Vésicules plus ou moins allongées, de 12-18 µm de diamètre une seule série de stérigmates.
Phialides verdâtres, de 5,5-7 x 2-2,5 µm, groupées sur la moitié ou les trois quarts supérieurs de la vésicule
Conidies subsphériques à ellipsoïdes, de 2-2,5 µm, jusqu’à 3 µm de long pour la forme elliptique, paroi finement rugueuse.

Tête conidienne d'A. fischeri

 

 

 

Habitat, Ecologie, Intérêt

Conditions de culture :

Températures de croissance :

  • optimum : 26°C à 45°C
  • minimum : 11-13°C
  • maximum : 51-52°C
  • à 35-37°C, la forme imparfaite est favorisée
  • à 24-25°C, la forme parfaite est dominante

Aw minimale : 0,925

 

Habitat :

Champignon cosmopolite, assez répandu, présent dans le sol, sur divers grains et céréales, pommes de terre, cuir, papier.

 

Intérêt :

Parfois pathogène pour l'homme et les animaux.
Les ascospores très résistantes à la chaleur, peuvent causer des déteriorations de produits en conserve à base de fruits, et des jus de fruits pasteurisés.


Anecdotiquement, A. fischeri est connu pour sa capacité à se développer modérément grâce aux sels minéraux présents dans le kérosène. Aspergillus fischeri peut ainsi induire des dysfonctionnements et boucher les filtres à carburant (Smith et Pateman, 1977).

 

Métabolites toxiques : verrucologène, fumitremorgine A et B (forme imparfaite)

 

Bibliographie

  • Cahagnier, B. 1997. Moisissures des aliments peu hydratés. Lavoisier technique et documentation. Paris.
  • Botton, B., Breton, A.,  Fevre, M., Guy, Ph., Larpent, J.P., Veau, P. 1985. Moisissures utiles et nuisibles d'importance industrielle. Masson biotechnologies. Paris.
  • Kozakiewicz, Z. (1989). Aspergillus species on stored products. Mycol. Pap. 161 : 1-188.
  • O'Gorman, C., Fuller, H.T., Dyer, P.S. (2009). Discovery of a sexual cycle in the opportunistic fungal pathogen Aspergillus fumigatus. Nature 457, n°7228 : 471-474.
  • Peterson, S.W. (1992). Neosartorya pseudofischeri sp. Nov. and its relationship to other species in Aspergillus section fumigati. Mycol. Res. 96 (7) : 547-554.
  • Raper, K.B. & Fennell, D.I. (1965). The genus  Aspergillus. Williams & Wilkins, Baltimore, 686 p.
  • Samson, R.A., Hoekstra, E.S., Frisvad, J.C. (eds., 2004). Introduction to food- and airborne fungi. 7e ed. Centraalbureau voor Schimmelcultures, Utrecht, The Netherlands. 389 p.
  • Smith J.E., Pateman J.A. (1977). Genetics and Physiology of Aspergillus. Academic press. London.

L'espèce sur Mycobank

 

 

Retour à la liste alphabétique.

 

  Pour nous écrire
Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne