UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Aspergillus amstelodami - (Eurotium amstelodami)

Systématique

Forme sexuée :

Fungi, Ascomycota, Pezizomycotina, Eurotiomycetes, Eurotiomycetidae, Eurotiales, Trichocomaceae, Eurotium amstelodami

Le téléomorphe étant connus ce champignon était classé dans les Eurotium mais avec les nouvelles conventions internationales il est maintenant nommé Aspergillus.

 

Forme asexuée :

Aspergillus est une forme asexuée :
Deutéromycète, Hyphomycètes, Hyphales, Moniliacés (Phialosporés - phialides en tête aspergillaire, à phialospores en chaîne).
Aspergillus section Aspergillus (groupe glaucus selon Raper et Fenel).

 

Caractères morphologiques

Caractères culturaux :

Espèce thermopréférante et typiquement osmophile.
Croissance optimale sur le milieu M5, réduite sur M2 et Cz. Les conditions d'incubation (température, lumière...) influencent fortement les caractéristiques morphologiques des cultures.
Thalles jaunes à jaune-grisâtre, à marge souvent irrégulière. Revers jaune
Les Eurotium sont caractérisés par la présence de cleistothèces, petites boules jaunes visibles à l'oeil nu, dispersés dans le mycélium qui présente également les têtes conidiennes de la forme asexuée.

E. amstelodami sur milieu M5S5

Thalle

 

A. amstelodami

E. amstelodami sur milieu M2

Thalle

 

Microscopie :

Forme sexuée : 

Cléistothèces globuleux à sub-globuleux plus ou moins abondants, jaune vif, à paroi mince, diamètre de 110 à 140 µm, non emmêlés dans le mycélium. 
Asques nombreux, plus ou moins sphériques, octosporés, à paroi disparaissant rapidement, 10-12 µm.
Ascospores unicellulaires, hyalines, lenticulaires, rugueuses, 4-5 x 3,6-3,8 µm. Pourvues d'un sillon équatorial bordé de bourrelets parallèles.

Cléistothèce (cliquez pour agrandir) 

 Asques

 Cléistothèce

Forme conidienne : 

Têtes conidiennes vert-olives voire incolores, radiées (aspect ébouriffé), atteignant 250 à 350 µm de diamètre. 
Conidiophore lisse, s'élargissant en une vésicule globuleuse de 18 à 35 µm, ne supportant qu'une seule série de stérigmates. 

Conidies sub-globuleuses à elliptiques, échinulées, 3,5-5,2 µm, leurs deux extrémités sont souvent légèrement aplaties.

 

Conidiophore (cliquez pour agrandir)

Conidies

Conidiophore

 

 

Habitat, Ecologie, Intérêt

Conditions de culture :

Espèce thermopréférante et osmophile.

Croissance optimale sur le milieu M5, faible sur M2 et Cz.

 

Habitat :

Champignon cosmopolite, particulièrement présent dans les régions tropicales et sub-tropicales.

Sols, grains et dérivés, fruits secs, divers aliments secs.

 

Toxicité et pouvoir pathogène :

Les Aspergillus du groupe glaucus produisent des pigments quinoniques. Leur toxicité a été mise en évidence chez les bovins (hyperkératoses), les volailles (baisse de croissance, syndromes hémorragiques), les lapins (entérites, symptômes nerveux), et les porcins (entérites).

 

 

Bibliographie

  • Cahagnier, B. (1997). Moisissures des aliments peu hydratés. Technique et Documentation, Lavoisier, Paris.
  • Domsch, K.H., Gams, W., Anderson, T.H. (1993). Compendium of soil fungi. Vol. I & II, reprint IHW - Verlag. Eching, Germany, 859 + 405 p.
  • Raper, K.B. & Fennell, D.I. (1965). The genus Aspergillus. Williams & Wilkins, Baltimore, 686 p.
  • Samson, R.A., Hoekstra, E.S., Frisvad, J.C. (eds., 2004). Introduction to food- and airborne fungi (7e ed.). Centraalbureau voor Schimmelcultures, Utrecht, The Netherlands. 389 p.
  • Samson, R. A., Houbraken, J., Thrane, U., Frisvad, J. C. & Andersen, B. (eds., 2010). Food and indoor fungi. (CBS-KNAW Fungal Biodiversity Centre: Utrecht, The Netherlands). 390 p.
  • Smith J.E., Pateman J.A. (1977). Genetics and Physiology of Aspergillus. Academic press. London.

 

L'espèce sur Mycobank

 

 

 Retour à la liste alphabétique

 

  Pour nous écrire

 

Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne