UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Gliocladium roseum

Systématique

Forme parfaite :

Fungi, Ascomycota, Pezizomycotina, Sordariomycetes, Hypocreomycetidae, Hypocreales, Bionectriaceae, Bionectria ochroleuca

 

Forme asexuée :

Deutéromycètes, Hyphomycètes, Hyphales, Moniliacés (Phialosporés - phialides en bouquet, à phialospores en glomérule)

Synonymes : Clonostachys rosea f. sp. rosea, Clonostachys araucaria, Penicillium roseum

 

Caractères morphologiques

Caractères culturaux :

Thalle rose pale à saumon, devenant blanc en vieillissant.
Revers incolore.

G. roseum

Gliocladium roseum sur milieu M2

Microscopie :

Conidiophores dressés, lisses, de deux types :

en verticilles avec des phialides longues

en pénicilles avec des phialides souvent plus courtes

G. roseum G. roseum

Conidiophores de G. roseum

Phialides très variables plus ou moins effilées.
Conidies unicellulaires, hyalines, lisses, de forme variable (elliptiques, réniformes, ou pyriforme), elles restent agglomérées les unes aux autres et forment des masses mucilagineuses.

 

Habitat, Ecologie, Intérêt

Habitat :

Champignon largement répandu. Commun dans le sol sur les matières végétales en décomposition.

Il peut se développer comme endophyte dans certaines plantes.

 

Intérêt :

G. roseum est parasite d'un grand nombre d'espèces de champignons. Il pourrait être utilisé pour le biocontrôle de Botrytis cinerea.

Une souche de G. roseum productrice de biocarburant a été isolée sur une plante de Patagonie l'Ulmo (Eucryphia cordifolia), en laboratoire 55 hydrocarbures volatiles ont été identifiés dans les émissions du champignon.

 

Bibliographie

  • Botton, B., Breton, A., Fevre, M., Guy, Ph., Larpent, J.P., Veau, P. (1985). Moisissures utiles et nuisibles d'importance industrielle. Masson biotechnologies. Paris.
  • Domsch, K.H., Gams, W., Anderson, T.H. (1993). Compendium of soil fungi. Vol. I & II, reprint IHW - Verlag. Eching, Germany, 859 + 405 p.
  • Schroers, H.-J., Samuels, G. J., Seifert, K. A. & Gams, W. (1999). Classification of the mycoparasite Gliocladium roseum in Clonostachys as C. rosea, its relationship to Bionectria ochroleuca, and notes on other Gliocladium-like fungi. Mycologia 91, 365–385.
  • Strobel, G., Knighton, B., Kluck, K., Ren, Y., Livinghouse, T., Griffen, M., Spakowicz, D., and Sears, J. (2008) The production of myco-diesel hydrocarbons and their derivatives by the endophytic fungus Gliocladium roseum. Microbiology 154: 3319- 3328.
  • Sutton JC, Li DW, Peng G, Yu H, Zhang P, Valdebenito-Sanhueza RM. (1997). Gliocladium roseum a versatile adversary of Botrytis cinerea in crops. Plant Disease, 81(4):316-328.

 

L'espèce sur Mycobank

 

 

 Retour à la liste alphabétique

 

  Pour nous écrire
Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne