UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Microdochium nivale

Prochainement sur le site

 

Systématique

Forme parfaite :

La forme sexuée n'est pas connue.
Fungi, Ascomycota, Pezizomycotina, Sordariomycetes, Xylariomycetidae, Xylariales, Microdochiaceae, Microdochium

 

Forme asexuée :

Microdochium nivale est le nom de la forme asexuée.
Deutéromycètes, Hyphomycètes, Hyphales, Tuberculariacés 

 

Synonymes :

Cette espèce était autrefois considérée comme étant un Fusarium et était nommée Fusarium nivale

 

Caractères morphologiques

Thalle :

Sur milieu PDA :

Aspect sur milieu PDA

Fusarium Fusarium

Thalle

Revers

 

Sur PDA mycélium aérien plus ou moins rare, cotonneux ou velouté, blanc à rose pâle, pêche, abricot.
Sporodochies orange pâle, surtout formés en bordure de colonie.

 
Thalle sur PDA

 

Forme asexuée :

Conidiophores non ou peu ramifiés, les cellules conidiogènes ne sont pas des phialides mais des annelides généralement courtes.
Macroconidies fusiformes, plus ou moins courbées, extrémités effilées, cellule basale non pédicellée, 2 à 5 (7) cloisons.
Microconidies présentes, non distinctes des macroconidies mais plus petites, unicellulaires parfois bicellulaires.
Chlamydospores absentes.

 

Macroconidies


Forme sexuée :

non connue

 

Habitat, Ecologie, Intérêt

Conditions de culture :

Températures de croissance optimale : °C
pH de croissance :

 

Habitat :

Ce champignon est responsable de maladies sur les graminées.

La moisissure rose des neiges (Pink snow mold) :  maladie pouvant affecter la pelouse juste après la fonte de la neige, on observe des plaques circulaires de 10 à 20 cm de couleur grisâtre mais avec un pourtour rosé. Lors de printemps froids et humides, la maladie appelée alors fusariose froide cause la formation de petites plaques d'herbe mortes de quelques centimètres disséminées sur la pelouse.

La fusariose des épis peut éffecté le blé, c'est une maladie complexe en ce sens qu’elle peut être induite par un complexe de pathogènes. 
- d’une part Microdochium nivale, qui est relativement fréquent dans les pays occidentaux ;
- d’autre part, plusieurs espèces du groupe Fusarium. On en retrouve généralement 4 espèces dans les pays occidentaux : Fusarium graminearum, F. culmorum, F. poae et F. avenaceum.
Attention : sur blé, lorsque des symptômes de fusariose apparaissent au champ, il est très difficile de distinguer à l’œil la nature de l’agent responsable !

 

Toxicité et pouvoir pathogène :

Microdochium nivale ne produit jamais de mycotoxines !
Dans les cas de symptômes de fusariose de l’épi au champ il est très important de faire la distinction entre Fusarium et Microdochium. Dans le premier cas, il y aura un risque important de contamination par des mycotoxines et dans l’autre cas, ce risque sera nul !

 

Moyens de lutte et prévention :

blabla

 

Bibliographie

Both C. (1971).The genus Fusarium.Commonwealth Agricultural Bureaux. England
Burgess L. W., Summerell B.A., Bullock S., Gott K.P., Backhouse D. (1994). Laboratory manual for Fusarium research, 3nd ed. University of Sydney, Sydney, Australia.
Gerlach W., Nirenberg H. (1982). The genus Fusarium -a pictorial atlas. Mitt. Biol. Bundesanst. Land Forstwirtsch. Berl. Dahlem 209 : 1-406.
Leslie J.F., Summerell B.A. (2006). The Fusarium Laboratory Manual , Blackwell Publishing
Marasas W.F.O., Nelson .P.E, Toussoun T.A. (1984). Toxigenic Fusarium Species: Identity and Mycotoxicology. University Park: Pennsylvania State Univ. Press
Messiaen C.M. et Cassini R., 1968, Recherches sur les Fusarium, La systématique des Fusarium, tome 19, p.396-454.
Nelson P. E., Toussoun T.A., Marasas W.F.O. (1983). Fusarium species. An illustrated manual for identification. Pennsylvania State University Press, University Park, PA.

 

L'espèce sur Mycobank

 

 

 Retour à la liste alphabétique

 

  Pour nous écrire

 

Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne