UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Penicillium expansum

Systématique

Forme sexuée :

Fungi, Ascomycota, Pezizomycotina, Eurotiomycetes, Eurotiomycetidae, Eurotiales, Trichocomaceae

La forme sexuée de P. expansum n'est pas connue. 

 

Forme asexuée :

Penicillium est une forme asexuée :
Deutéromycète, Hyphomycètes, Hyphales, Moniliacés (Phialosporés - phialides en pinceaux - phialospores en chaîne).
Penicillium sous-genre Penicillium

Synomymes : Penicillium elongatum

 

Caractères morphologiques

Caractères culturaux selon la classification de Pitt :

Sur milieu CYA :
A 25 °C : Thalles de 30-40 mm de diamètre, légérement plissés radialement, de modérément profond à très profond ; mycélium en surface en corémie en une ou plusieurs bandes, avec des aires adjacentes floconneuse à velouté ; mycélium blanc, conidiogenèse modérée, vert foncé ; production d'exsudat clair à brun orange pâle, et d'un pigment soluble couleur caramel ; revers pâle à brun foncé, souvent avec des aires orange brunâtre.
A 5°C : occasionnellement formation de microthalles, typiquement thalles de 2-4 mm de diamètre.
A 37°C : pas de croissance.

Aspect sur milieu CYA

P. expansum P. expansum

Thalles

Revers

Sur milieu MEA :
Thalles de 20-40 mm de diamètre ; texture lisse, quelques isolats veloutés, d'autres ont au moins une partie avec des corémies ; conidiogenèse habituellement intense, même couleur que sur CYA ou légérement plus gris ; production d'un pigment soluble orange brun ; revers pâle ou coloré par le pigment.

Aspect sur milieu MEA

P. expansum P. expansum

Thalles

Revers

Sur G25N :
Thalles de 17-22 mm de diamètre, plissés radialement, dense ; texture en surface velouté à granuleuse ; parfois production d'un pigment soluble orange brun ; revers pâle, brun terne à brun rougeatre.

Aspect sur milieu G25N

P. expansum  
 

Thalles

 

Microscopie

 

P. expansum

Traits caractéristiques :

Les conidiophores (200 à 500 µm) sont portés par des hyphes de surface, ils sont isolés ou regroupés en corémies, ils ont une paroi lisse.
L'appareil sporifère est terverticillé, parfois biverticillé (sous-groupe des Penicillium).
Les phialides sont ampouliformes à cylindriques avec un col court.
Les conidies de P.expansum sont ellipsoides (3-3,5 µm), vert terne, parfois brun orangé à canelle.

Variation : occasionnellement des isolats ont de petites variations mais généralement l'espèce est stable.

 
P. expansum

Pinceaux de P. expansum

Conidiophore

 

Habitat, Ecologie, Intérêt

P.expansum est fréquemment responsable de pourritures de fruits du verger, il est l'agent d'une pourriture liquéfiante à évolution rapide sur pommes et poires.
Isolé aussi sur fraise et tomate et d'autres espèces indiquant qu'il a un large spectre d'hôtes.

P. expansum
 

P.expansum sur poire

 

Toxicité et pouvoir pathogène :

Production de mycotoxines : patuline, chaetoglobosin C, C roquefortine, citrinine et communesin A et B.
Ces mycotoxines peuvent être impliqués dans mycotoxicoses, mais seule la patuline est réglementée (en particulier dans le jus de pomme).
Les déchets de betteraves à sucre, les épluchures de pomme de terre, les jus de fruits, etc, peuvent avoir une croissance importante de Penicillium expansum et donner lieu à des toxicoses d'animaux domestiques (Andersen et al. 2004).

 

Bibliographie

  • Andersen, B., Smedsgaard, J., and Frisvad, J.C. (2004). Penicillium expansum: consistent production of patulin, chaetoglobosins, and other secondary metabolites in culture and their natural occurrence in fruit products. J. Agric. Food Chem. 52, 2421–2428.
  • Domsch, K.H., Gams, W., Anderson, T.H. (1993). Compendium of soil fungi. Vol. I & II, reprint IHW - Verlag. Eching, Germany, 859 + 405 p.
  • Pitt, J.I. (1979). The genus Penicillium and its teleomorphic states Eupenicillium and Talaromyces. Academic Press, London, New York, 634 p.
  • Pitt, J.I. (1988). A laboratory guide to common Penicillium species (2nd ed.). Commonw Scientif Ind Research Organisation, North Ride Australia, 197 p.
  • Samson RA, Frisvad JC. (2004). Penicillium subgenus Penicillium: new taxonomic schemes and mycotoxins and other extrolites. Studies in Mycology 49: 1–266 .
  • Samson, R.A., Hoekstra, E.S., Frisvad, J.C. (eds., 2004). Introduction to food- and airborne fungi (7e ed.). Centraalbureau voor Schimmelcultures, Utrecht, The Netherlands. 389 p.
  • Samson, R. A., Houbraken, J., Thrane, U., Frisvad, J. C. & Andersen, B. (eds., 2010). Food and indoor fungi. (CBS-KNAW Fungal Biodiversity Centre: Utrecht, The Netherlands). 390 p.

 

L'espèce sur Mycobank

 

 

 Retour à la liste alphabétique

 

  Pour nous écrire
Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne