UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Les trichothécènes

Les trichothécènes regroupent plus de 160 mycotoxines, produites surtout par des Fusarium : F. graminearum et F. culmorum.
Les trichothécènes les plus fréquentes sont : DON (déxynivalénol), T-2, HT-2, DAS (diacétoxyscirpénol) et NIV (nivalénol).
Le DON est la moins toxique, la plus toxique étant la T-2.

Le DON est la trichothécène la plus répandue, il se forme presque toujours sur les plants avant la récolte. Sa formation dépend étroitement des conditions climatiques, et va donc varier d’une région à l’autre, voire d’une année à l’autre.

La toxine T-2, produite sur les céréales dans de nombreuses parties du monde, est particulièrement associée à une période prolongée d’humidité pendant la moisson. Elle est probablement à l’origine de l’aleucie toxique alimentaire, maladie qui a touché des milliers de personnes en Sibérie pendant la Seconde guerre mondiale.

 

Figure 1 : formule chimique de la DON.

 

Toxicité

Les trichothécènes sont :

  • Immunotoxiques
  • Hématotoxiques
  • Tératogènes
  • Classées dans le groupe 3 par le CIRC.

 

Des doses journalières tolérables égales à :

  • 1.10-6 g/kg-pc /j pour la DON
  • 0,06.10-6 g/kg-pc /j pour la T-2 et la HT-2

ont été fixé par la JECFA et le Comité scientifique de l'alimentation humaine.
(kg-pc : kilogramme de poids corporel)

 

L’effet le plus significatif de la toxine T-2 (ainsi que d’autres trichothécènes) est son effet immunosuppresseur. Quelques résultats expérimentaux permettent de penser que la toxine T-2 peut être cancérogène chez l’animal.

Les syndromes émétiques et le refus de nourriture provoqués chez le bétail par la présence de DON dans les aliments ont conduit à donner à cette mycotoxine le nom de toxine émétique.

 

Aliments à risque

Les denrées à haut risque de contamination sont les céréales telles que le blé, le maïs, l'orge et l'avoine.
On les retrouve également sur le riz, le seigle et le sorgho.
Les trichothécènes sont thermostables, on peut donc les retrouver dans des produits dérivés comme le pain, la farine, les pâtes, ..., et même la bière.

 

Bibliographie

Monographie de la DON et la NIV selon le CIRC.
Monographie de la T-2 selon le CIRC.
Résumé de l'évaluation de la T-2 et de la HT-2 par le JECFA.

 

Retour aux mycotoxines

 

  Pour nous écrire
Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne