La reprise d'études

formation continue
& alternance

Bousculons les idées reçues

Vrai ou faux ?

> "L’université ne propose que de longs parcours de formation"

 Certaines formations se préparent en un an comme l’équivalent du Baccalauréat
(DAEU), les Licences Professionnelles, les deuxièmes années de Master ou en deux
ans comme le DEUST ou les DUT.
Une réduction du temps de parcours de formation est possible grâce aux dispositifs
de Validation des Acquis.

> "A l’université, les formations sont déconnectées du monde professionnel"

Les formations, qu’elles soient à finalité recherche ou professionnelle, préparent à des
métiers ciblés et variés. Certaines se font en alternance ou en contrat de
professionnalisation. La réalisation de stages en entreprise est également possible
dès la première année de Licence.
 

> "Il faut le Bac pour s’inscrire à l’université"

   et   Vous devez posséder le Bac. Si ce n’est pas le cas :

  •  Vous pouvez préparer le Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires (DAEU), série littéraire ou scientifique.
  •  Dans certains cas, l’expérience professionnelle et personnelle permet d’obtenir des
    dispenses pour accéder aux différents niveaux de formation.
     
> "Reprendre des études, ce n’est plus de mon âge !"

La formation c’est tout au long de la vie. 46% des stagiaires en reprise d’études
diplômante à l’UBO en 2012/2013 avaient plus de 40 ans, dont 16% plus de 50 ans.
L’hétérogénéité et la mixité des publics est une vraie richesse à l’université.
La motivation est un des facteurs-clés de la réussite.

> « En reprise d’études, l’université propose des cours du soir et des cours à distance »

 Sauf exception et aménagement spécifique, votre emploi du temps sera le même que
celui des étudiants de la filière initiale.
 

> « La reprise d’études à l’université est gratuite »

Il y a un coût de formation associé à la reprise d’études, comme toute formation : ce
sont des frais pédagogiques.
Des démarches sont à effectuer pour demander une prise en charge totale ou partielle
par un tiers (Employeur, OPCA, Conseil Régional). Renseignez-vous auprès de votre
financeur (en fonction de votre statut : salarié, demandeur d’emploi…).

> « On peut suivre des études à l’université et avoir un travail »

 Vous pouvez échelonner votre formation sur plusieurs années, et ainsi diminuer le
nombre d’heures d’enseignements hebdomadaires. Cela permet de continuer
d’exercer une activité professionnelle.
Vous avez également la possibilité de faire une demande de Congé de Formation
(CIF/CFP) et/ou d’activer votre Compte Personnel de Formation (ex-DIF).

> « Demandeur d’emploi, je ne peux pas reprendre mes études et prétendre à mon allocation chômage »

Avec le statut de stagiaire de la formation continue, vous pouvez conserver vos
indemnités de chômage pendant la formation, en fonction de vos droits et avec l’accord du Pôle Emploi.

> « Ma reprise d’études… je verrai ça après l’été ! »

et Il est fortement recommandé de construire votre projet minimum 4 mois à l’avance
afin de :

  • Définir votre projet de formation
  • Candidater sur la formation qui vous intéresse
  • Effectuer une démarche active de recherche de financement
  • Vous organiser d’un point de vue personnel.

Mais effectivement, votre formation commencera après l’été.