La reprise d'études

formation continue
& alternance

Découvrez le parcours d'Emmanuelle

« Assistante maternelle, ayant moi-même 4 enfants, je me suis dit : je n’ai pas mon bac, je tente et on verra bien ce que ça donne ! C’était un regret pour moi d’avoir interrompu mes études si tôt. J’étais persuadée d’en avoir les capacités alors j’ai entrepris mon DAEU littéraire (A) quand mon dernier fils a été en âge d’aller à l’école. Le DAEU a été un élément charnière, il a fait basculer ma vie. Les professeurs m’ont valorisée, ils m’ont fait comprendre que j’étais capable de réussir. L’obtention de mon diplôme ça a été le Saint Graal, j’ai réfléchi à la suite à y donner et je suis retournée à mes premières amours : le français. A la rentrée suivante, je me suis inscrite en double cursus Lettres Classiques/Lettres Modernes. Au final c’était trop, j’ai voulu trop bien faire, aller sur tous les terrains. Il faut savoir se poser des limites et concilier cela harmonieusement avec la vie familiale, et donc faire des choix. J’ai finalement continué uniquement en lettres modernes et j’ai validé ma première année. Cela demande de l’organisation mais une fois que l’emploi du temps est calé c’est plus simple. Quand je ne pouvais pas assister à un cours je m’arrangeais toujours pour le récupérer. Je travaillais mes cours le week-end car en semaine je n’avais pas le temps, je m’occupais des enfants. Cet été je vais assoir mes bases en latin et en linguistique pour être prête en septembre à intégrer la 2ème année… Le chemin est encore un peu long jusqu’au but que je me suis fixé : obtenir mon master et devenir professeur de littérature médiévale. »


Emmanuelle P., 35 ans,
Licence 1 Arts, Lettres, Langues, Mention Lettres Modernes