Héritages et Constructions dans le Texte et l'Image

HCTI
HÉRITAGES ET CONSTRUCTIONS DANS LE TEXTE ET L'IMAGE

Bretagne Monde Anglophone

 


Bretagne Monde Anglophone 2014

Lorient, UBS 13-14 juin 2014

Colloque organisé par le CRBC EA 4451 en partenariat avec le HCTI EA 4249


L’histoire des relations privilégiées existant entre la France et l’Irlande, parfois enjolivée et souvent reconstruite à des fins idéologiques fait toujours l’objet d’une abondante littérature académique, dont les vecteurs les plus importants aujourd’hui sont la Société Française d’Etudes Irlandaises côté français, et l’Association for Franco-Irish Studies et son fer de lance le NCFIS (National Centre for Franco-Irish Studies) côté irlandais.
Un aspect sans doute moins présent dans les études universitaires, mais qui imprègne la culture populaire contemporaine bretonne est la profondeur et la longévité des relations Bretagne-Irlande, depuis l’époque de l’île des savants et des saints jusqu’à la renaissance celtique du 19ème siècle peut être plus depuis le renouveau extraordinaire que connaît la culture bretonne depuis les années 1960-70.
Si le cousinage celte est l’aspect le plus largement évoqué pour affirmer l’importance et l’authenticité de cette relation, il convient cependant de ne pas s’arrêter aux clichés, et de tordre le cou aux préjugés qui réduisent la proximité britto-irlandaise à une approche ethniciste et qui, parfois sciemment véhiculés, renvoient à une vision des peuples et des nations issue de l’essentialisme du 19ème siècle dont on connait les effets délétères.
L’objet du colloque, qui s’inscrit dans la continuité des premières rencontres BMA organisées par le CRBC à Brest et Quimper en 2012, est de s’intéresser aux liens culturels historiques et contemporains qui contribuent à la richesse des échanges et du dialogue entre la Bretagne et l’Irlande. Dans cette perspective, le colloque a souhaité s’inscrire dans un partenariat avec un des grands acteurs contemporains de ces relations : le Festival Interceltique de Lorient (FIL). Il est légitime que les acteurs de la culture vivante soient honorés par un monde universitaire lui-même forcément observateur participatif, ce d’autant que cette année l’Irlande est la nation invitée du festival.
Suivant le schéma arrêté pour ces rencontres BMA, le premier jour du colloque sera consacré aux relations Bretagne-Irlande et le second abordera les problématiques plus larges des relations de la Bretagne avec le monde anglophone, soit à travers les autres nations celtes, soit en s’intéressant aux diasporas, aux échanges culturels ou économiques, aux relations historiques… Le lien avec le Festival Interceltique est donc d’une pertinence indéniable.

Le comité scientifique retiendra :
Jour 1 : - les communications relatives aux relations Bretagne-Irlande qui relèvent des domaines historique, culturel, économique.
Jour 2 : - les propositions explorant des interactions précises entre la Bretagne et le monde anglophone fondées sur ces mêmes trois domaines

Les communications ne dépasseront pas 20mns, et les propositions, d’un maximum de 200 mots, doivent être envoyées avec une courte biographie (50 mots) en français et en anglais avant le 15 janvier 2013 à :
gwendal.denis@univ-rennes2.fr
yann.bevant@univ-rennes2.fr
marie-christine.michaud@univ-ubs.fr

Comité scientifique: JY Le Disez (UBO-CRBC), P.Jarnoux (UBO-CRBC), G. German (UBO-CRBC), A. Goarzin (UHB-CRBC), G. Denis(UHB-CRBC), Y. Bevant (UHB.CRBC), MC Michaud ( HCTI, UBS), G. Girard (HCTI, UBO)

Actualité