Héritages et Constructions dans le Texte et l'Image

HCTI
HÉRITAGES ET CONSTRUCTIONS DANS LE TEXTE ET L'IMAGE


Séminaire HCTI – Axe 3 : Croisements

Programme : Constructions et frontières identitaires

Jeudi 23 mars 2017

 

Dans le cadre du nouveau contrat quinquennal du laboratoire HCTI, le sous-axe Constructions et frontières identitaires organise sa première journée d’études le jeudi 23 mars à Lorient sur le thème suivant : Discours, constructions identitaires et médias sociaux. 

 

Les médias sociaux ont contribué à l’émergence des sociabilités interfacées et intermédiées, ainsi qu’à de nouveaux dispositifs de présentation de soi et d’interaction avec autrui. En effet, les médias sociaux, qui font désormais partie de notre quotidien, ont fait advenir de nouveaux espaces publics, fluides et hétérotopiques ; des espaces où se reconfigurent en profondeur les paradigmes traditionnels de l’identité, qu’elle soit individuelle, culturelle, géographique, spatiale, etc. Cette reconfiguration est rendue possible grâce aux potentiels technoddiscursifs des médias sociaux et de leur caractère mouvant, hybride, flexible.

 

Les relations interpersonnelles sont aux centre des médias sociaux puisqu’ils permettent de tisser et / ou de se consolider des liens et des affiliations entre des acteurs sociaux partageant des univers, des références et des valeurs communs et qui se positionnent contre, ou en marge, d’autres univers de discours et de valeurs. Cela est d’autant plus possible que l’espace public numérique créé est souvent un espace alternatif et/ou oppositionnel où se construisent, par conséquent, des identités individuelles et collectives et où des groupes sociaux marginalisés ou stigmatisé mettent en discours un processus de subjectivation et dé-stigmisation. Il est également un espace où des acteurs sociaux et institutionnels se construisent comme des sujets individués et des sujets collectifs, appartenant à des communautés fragmentées et globalisées, réelles et numériques à la fois. En outre, les médias sociaux peuvent être considérés comme des vecteurs cruciaux dans la construction des identités politiques car ils jouent un rôle important dans les mobilisations et les luttes politiques, syndicales, etc.

 

Nous vous invitons à analyser le rôle crucial que jouent les médias sociaux dans la reconfiguration des logiques identitaires en prenant en considération toutes les potentialités discursives qu’ils mettent à notre disposition, notamment l’intermédialité, l’hybridité et la flexibilité qui les caractérisent.

 

Les propositions, en français, sont à envoyer à Radia Hannachi (radia.hannachi@univ-ubs.fr), Immaculada Fabregas (immaculada.fabregas@univ-ubs) et Mohamed Saki (mohamed.saki@univ-brest.fr), avant le 27 janvier 2017. La durée des communications ne dépassera pas 30 minutes.

 

 

 

Actualité