Héritages et Constructions dans le Texte et l'Image

HCTI
HÉRITAGES ET CONSTRUCTIONS DANS LE TEXTE ET L'IMAGE

L'Ouest et les Amériques

Institut des Amériques – Pôle Ouest

« L’Ouest et les Amériques »
colloque international et pluridisciplinaire

LORIENT, 10 et 11 octobre 2014

Organisé par
HCTI (UBS-Lorient), CRBC (UBO), 3L.AM (Le Mans – Angers)

 

Appel à communications

Les Amériques bénéficient d’une image unique parmi les Européens, en témoignent les diverses vagues migratoires entre l’Ancien Monde et le Nouveau, ou encore les discours comparant les Amériques à une terre promise, un Eldorado, qu’il s’agisse des Etats-Unis, du Brésil, du cône sud, des West Indies par exemple. Ce sont les multiples imaginaires et pratiques de l’Ouest que ce colloque se propose d’analyser à travers un panel pluridisciplinaire de perspectives, de représentations et de définitions, et selon les multiples interprétations que l’on pourra donner à cette combinaison.

1) On peut d’abord évoquer la part de l’Ouest et des projets de colonisation vers les Amériques, et comment ces aventures ont marqué les esprits, des marins aux romanciers ou peintres. Les musées de part et d’autre de l’Atlantique gardent-ils la mémoire de ces rêves, voire de ces catastrophes ? Cette première approche pourra s’intéresser à la migration trans-atlantique et aux projets de colonisation des Amériques nés dans le Vieux Monde.
2) Le Grand Ouest Américain (Far West ou Wild West), région gigantesque et sauvage, c'est bien sûr le mythe de la conquête de l'Ouest et de l'Amérique de tous les possibles, le mythe fondateur des États-Unis. Pour les Américains, la place de « l’Ouest », qui peut être défini comme un espace géographique mais également comme une entité historique, culturelle, sociologique ou une représentation psychologique, littéraire, discursive…, joue un rôle fondamental dans la construction de la nation et la formation de l’identité nationale. L’Ouest peut être une terre d’exil, de bannissement, d’opposition à l’establishment ; il peut également être considéré comme un territoire en marge de la société, là où on a refoulé les Amérindiens, là où aujourd’hui on enterre les déchets nucléaires.
3) Quel rôle joue ou ne joue pas l’Ouest dans la construction des autres nations, identités nationales ou régionales? On peut parler pour le Brésil d’un imaginaire et d’une colonisation de l’Ouest, mais le fait-on dans les mêmes termes que pour l’Ouest des États-Unis ? En revanche, pour Chiliens et Argentins, qui vivent une course effrénée vers le Sud pour empêcher l'autre d'accaparer les terres, le Far South voudrait dire plus de choses que le Far West. Y a-t-il du coup un imaginaire négatif de l’Ouest, des migrations inverses, des courants commerciaux de l’Ouest vers les autres directions ?
4) Les Caraïbes, les West Indies, n’ont-elles pas joué un rôle particulier dans la construction de la notion de l’Ouest, comme en témoigne leur nom en anglais ?

Les propositions de communication (une page maximum) ainsi qu’une brève biographie sont à envoyer conjointement à :
marie-christine.michaud@univ-ubs.fr
eliane.elmaleh@gmail.com
arlette.gautier@univ-brest.fr

Date limite d’envoi : vendredi 20 décembre 2013
Réponse du comité scientifique courant février 2014
Les communications pourront être en anglais, en français ou en espagnol et ne devront pas dépasser 20 minutes. Les textes proposés pour la publication seront exclusivement en français.

 

Actualité