Héritages et Constructions dans le Texte et l'Image

HCTI
HÉRITAGES ET CONSTRUCTIONS DANS LE TEXTE ET L'IMAGE

Le gracial d’Adgar. Miracles de la vierge

Le Gracial d'Adgar est la première oeuvre représentative du genre des miracles de Notre-Dame en français. Écrite en anglo-normand, vers 1165, elle témoigne de l'influence de l'Angleterre dans le développement du culte marial et l'éclosion de la littérature française. Ce genre littéraire connaîtra un succès considérable dans toute l'Europe.
Il s'agit de montrer que si Adgar condamne la littérature profane pour ses mensonges et son immoralité, il sait tout de même en retirer une leçon de «sagesse et de courtoisie». Son oeuvre s'adresse à un public «frivole», mais exigeant. Il faut que cette littérature pieuse puisse rivaliser, par son agrément, avec la littérature courtoise de son temps et dépasser les Vies de saints par son homogénéité et sa variété.
Le texte latin est traduit en français moderne, afin que le lecteur puisse constater les enjeux d'une impossible fidélité. Quelques miracles d'Adgar sont enfin comparés à ceux de ses confrères romans, notamment le plus brillant d'entre eux, Gautier de Coinci.

Le Gracial d'Adgar. Miracles de la Vierge, Jean-Louis Benoit (dir.), Turnhout, Brepols, 2012.

 

 

Publications