LABERS- Laboratoire d'études et de recherche en sociologie - Brest - UBO

Laboratoire d'études
et de recherche
en sociologie

Qui sommes-nous ?

Le Laboratoire d’études et de recherche en sociologie (ex-Atelier de Recherche Sociologique -ARS-) est une équipe d’accueil (EA 3149) qui développe la recherche en sociologie au sein de l’Université de Bretagne Occidentale et de l’Université de Bretagne-Sud. Il fédère les travaux de recherche fondamentale et appliquée des sociologues de ces deux universités et des chercheurs en sciences humaines et Sociales qui se reconnaissent dans ses démarches.

Le siège administratif du LABERS est situé à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines Victor Ségalen, à Brest. À Lorient, une équipe d’enseignants-chercheurs participe également à plein aux activités du laboratoire. Le LABERS assure la formation et l’encadrement des doctorants dans le cadre de l’École Doctorale Arts, Lettres et Langues (ED 507 SHS) de l’UBO. Chaque année, plusieurs thèses sont ainsi soutenues sous l’égide du laboratoire.

Quelque 40 professeurs des universités, maîtres de conférences, professeurs agrégés, ingénieurs de recherche, post-doctorants contribuent ainsi à la production sociologique en Bretagne. La posture scientifique des sociologues du LABERS est à la fois ancrée empiriquement et attachée à une manière de penser le monde social, à différentes échelles. Celui-ci est produit et producteur de systèmes de rapports sociaux et de systèmes symboliques en interaction. Ce qu’il s’agit de comprendre, c’est le rapport entre ce que font les individus (les pratiques), ce qu’ils en disent et les normes dans lesquelles ils s’inscrivent (les systèmes de justification) et les contraintes (conditions d’existence, institutions).

Trois axes structurent les recherches menées au LABERS :

Santé-société

Les questions de santé dans les sociétés contemporaines sont envisagées à partir de recherches qui portent sur les configurations de production de la santé. Elles mobilisent des malades-usagers, leur entourage (parents, amis) et des professionnels.
Notre laboratoire a développé une expérience de recherches approfondie sur les populations en situation de handicaps et/ou de vieillissement. Les effets des politiques de santé, des dispositifs sanitaires et plus largement des politiques publiques (habitat, environnement-technologies, services publics, modes de vie) sur les parcours des individus et sur l’organisation du travail de soin, constituent un axe déterminant de notre production.
Il s’agit également d’étudier dans le champ de la santé, ce qui fait controverse entre différents savoirs (expertises médicales, sociales, profanes) et la manière dont les acteurs s’en saisissent pratiquement et symboliquement. La démocratie sanitaire (participation des usagers, consentement, individualisation) fait l’objet des recherches les plus récentes.

Membres :

Florence DOUGUET ; Thierry FILLAUT ; Emmanuelle FILLION ; Guillaume FERNANDEZ ; Edith GAILLARD ; Claudie HAXAIRE ; Juliette HONTEBEYRIE ; Hervé HUDEBINE ; Françoise LE BORGNE-UGUEN ; Jorge MUÑOZ ; Simone PENNEC ; William SHERLAW ; Alain VILBROD

Territoires et mobilités

Dans cet axe sont développées les pratiques d’usages et les représentations sociales des territoires. Autour de la tension entre mobilités, migrations d’une part et sédentarités, ancrage d’autre part (de soi et des autres), le territoire est un révélateur des logiques sociales.
Il est construit et produit non seulement par les actions des individus ou des groupes mais aussi par la gouvernance politique et les enjeux économiques. À ce titre les dimensions étudiées sont celles de l’économie sociale et solidaire, de l’émergence de pratiques sociales nouvelles, de l’engagement et de la participation citoyenne.
Notre laboratoire définit le territoire (littoral, rural, urbain) comme le résultat de l’interaction entre des caractéristiques physiques et des histoires, des cultures, des conditions économiques, politiques et sociales.

Membres :

Marie-Laure DEROFF; Bénédicte HAVARD-DUCLOS ; Edith GAILLARD ; Jorge MUÑOZ ; Charlotte PARMANTIER ; Alain PENVEN ;  Nicole ROUX ;  Hélène TRELLU ; Jean-Nikolas DUMAINE ; Virginie FONTIER ; Isaac GUEYE ; Pierre HAFRAOUI ;  Juliette HONTEBEYRIE  ; Françoise JOLIVET ; Mélanie Le HER ; Madeleine N'DIONE ; Amandine PIRON ; Yannig ROBIN ; Pierre SERVAIN ; Mamadou THIAM ;  Jean-Pierre KERVELLA ; Christian PAPINOT ; Anaïk PIAN ; Laurent REGIS ;

Sociologie des culturalités

Culturalités : Manière de dire que ce qui nous intéresse porte non seulement sur tout ce qui fait Culture - au sens des savoirs, connaissances, valeurs - dans une société, quels que soient les lieux, les institutions et les moyens d’y accéder mais plus largement sur la culture au sens anthropologique du terme, entendue comme modes de vie. Apprentissage, transmission, éducation, construction de savoirs et de connaissances se jouent bien sûr dans des institutions spécialisées, dédiées, à commencer par l’école, les mondes de l’art et des artistes, les espaces culturels ou socio-culturels. Mais à côté de l’étude des pratiques culturelles et éducatives les plus instituées, nos travaux portent également sur d’autres pratiques militantes, associatives, sportives mais aussi domestiques et plus largement sur toutes les expériences tirées de la vie quotidienne. Ainsi, l’appropriation des outils numériques et d’internet dans des milieux populaires est par exemple étudiée comme voie d’accès renouvelée à des savoirs et des connaissances, transformant par là même la vie quotidienne des personnes et leurs cultures (ANR PopLog en cours). Nos interrogations portent également sur les cultures et pratiques des professionnels du social, de la culture et de l'éducatif (thèses en cours – Aurélie Seznec, Emilie Moreau). A ce titre, les sociologues comme les artistes, sont des professionnels du social et de la culture qui comme les autres contribuent ou pas, par leur action et par la diffusion des savoirs construits par leur discipline à renouveler ou à reproduire les rapports sociaux classiques (Revue Sociologie et sociétés – livraison automne 2016). Nous participons ainsi largement à la diffusion des savoirs des sciences sociales dans des domaines variés (nombreuses recherches actions en cours ou achevées).
Si les travaux de cet axe se sont développés principalement en direction de la compréhension de dispositifs et d’actions du secteur social, éducatif, culturel et socio-culturel, notre enjeu n’est donc pas de délimiter un domaine spécialisé ou l’étude d’un type d’institutions spécifiques. Mais d’ouvrir les recherches à une sociologie du quotidien, interrogeant la manière dont la société se produit et se reproduit, dont les cultures et les pratiques culturelles se recomposent, dont l’accès aux savoirs et aux connaissances contribuent à faire évoluer les inégalités sociales et les rapports sociaux de classe, de sexe, de race, de génération. Ainsi, nombre de nos travaux cherche à comprendre comment des formes de coopération, de participation, de démocratisation contribuent à construire des savoirs et des connaissances hybrides, métissées recomposant largement les asymétries entre classes sociales, entre « sachants » et « non sachants », entre « professionnels » et « profanes », entre « artistes » et « scientifiques », déplaçant les valeurs des groupes sociaux. Sans faire disparaitre les inégalités, le développement des situations de mobilité (sociales ou géographiques, imposées ou choisies, permises par l’école comme par des formes d’autodidaxie) multiplient des formes de syncrétismes, et nous imposent de remettre sur le métier les catégories habituelles de la sociologie.

Membres :

Marie-Laure DEROFF ; Gilda CHARRIER ; Bénédicte HAVARD-DUCLOS ; Françoise LE BORGNE-UGUEN ; Annick MADEC ; Charlotte PARMANTIER ; Hélène TRELLU ; Alain VILBROD ; Charlotte LE GALL ; Mélanie Le HER ; Jean-François MARREC ; Emilie MOREAU ; Aurélie SEZNEC ; Elodie REGNOULT ; Sonia LEFEUVRE ; Anaïk PIAN ; Emilie POTIN ; Laurent MELL.

Equipe Lorientaise

Depuis la rentrée universitaire 2013-2014, le Labers dispose d'une équipe reconnue par les instances de l'Université de Bretagne Sud. Composée d'enseignants-chercheurs, enseignants et associés de cette université, cette équipe est basée à Lorient (maison de la recherche).

Les travaux de recherches de l’équipe lorientaise du Labers relèvent principalement de l’axe santé-société et de l’axe interventions éducatives et sociales. L'équipe est laboratoire d'appui du master Politiques sociales, santé, solidarité - spécialité Administration et coordination des interventions sociales et de santé (Faculté LLSHS, département Politiques Sociales et de Santé Publique).

Informations (actualités, membres, publications) et contacts : cliquer sur "Lire la suite"

 

Lire la suite