CHOQUEUSE Vincent

Maître de conférence, section 61
Traitement du signal, Théorie de l'estimation, Théorie de la décision, Smart Grid


Enseignant-chercheur
Etablissement : Université Bretagne Occidentale
Affectation de recherche : LBMS (Laboratoire brestois de mécanique et des systèmes)

Equipe(s) : Commande et diagnostic des sytèmes electromécaniques
LogoUBO
Pour la messagerie : prénom.nom@univ-brest.fr
Page personnelle : http://www.v-choqueuse.com

Pour répondre à de nouveaux enjeux écologiques, le réseau électrique a connu une profonde mutation ces dernières années. Cette mutation est essentiellement liée à deux facteurs: l'intégration de nouvelles sources d'énergies (éolien, solaire, hydrolien) dans le mix énergétique et l'apparition de nouveaux usages électriques (voitures électriques). En dépit de son intérêt écologique, cette mutation complexifie considérablement la gestion du réseau électrique. Pour résoudre ce problème, une solution prometteuse repose sur l'intégration des technologies de l'information et de la communication au sein même des réseaux électriques. Ces réseaux électriques de nouvelle génération, nommés sous l'anglicisme "smart-grid", devront prochainement être capables de surveiller leur installation, de détecter d'éventuelles anomalies et d'optimiser leur structure pour maintenir l'équilibre entre la production et la consommation d'énergie. Ces problématiques commencent à mobiliser la communauté du traitement du signal et ont fait récemment l'objet d'un numéro spécial de l'IEEE Signal Processing Magazine.

Un prérequis essentiel au développement des smart-grid réside dans l'élaboration d'algorithmes d'analyse spécifiquement dédiés aux signaux électriques. L'objectif de ces algorithmes est de fournir de l'information sur certaines grandeurs physiques du signal aux organes décisionnels du réseau. Parmi ces grandeurs, mes travaux concerne 

  • l'estimation de la fréquence fondamentale (exploitation de la nature harmonique, triphasé, ... des signaux éléctriques). La fréquence fondamentale du signal électrique joue un rôle particulier. En effet, la présence de légères fluctuations au niveau de la fréquence fondamentale (standardisée à 50Hz en Europe et à 60Hz sur le continent américain) informe d'un décalage entre la production et la consommation d'énergie.
  • l'estimation des paramètres de déséquilibre entre phases. L'apparition de déséquilibres peut reveler la présence d'une anomalie sur le réseau. 
  • la détection de défauts mécanique ou éléctrique à partir de l'analyse des signaux éléctriques (Current Signature Analysis)