Havard Duclos Bénédicte

Prag - Agrégée de SES - docteure en sociologie - qualifiée 19ème section CNU


Autre personnel
Etablissement : Université Bretagne Occidentale
Affectation de recherche : LABERS (LAboratoire d'Etudes et de Recherches en Sociologie)

Equipe(s) : Identités et territoires
LogoUBO
Logo
Pour la messagerie : prénom.nom@univ-brest.fr
Page personnelle :

Mots clés recherche : Sociologie des interventions sociales et éducatives. Sociologie de l’éducation. Classes populaires. Relations institutions éducatives / familles. Éducation populaire. Militantisme. Bénévolat. Logement.

 

  • Question centrale : Travail sur les possibilités émancipatoires que les institutions mises en œuvre essentiellement par des classes moyennes autorisent ou empêchent pour les classes populaires.

Attention aux rapports sociaux de classe, aux décalages entre les prescriptions émanant des classes moyennes et leur réappropriation populaire, aux usages détournés des institutions et des dispositifs publics ou militants, dans le sens d'une plus grande émancipation, moins conforme aux tentatives de normalisation et d'éducation portées par ces institutions. Au-delà les opportunités de recherche particulières liées à des recherches actions ou recherches sur contrat (champ du militantisme, de l'éducation populaire, de l'école, des institutions de la petite enfance ou de la jeunesse) : comment les classes populaires s'approprient les savoirs d'institution et y trouvent des supports et des pouvoirs d'agir ? comment elles les détournent, se mettent en retrait, se rendent invisibles ou sont inaudibles pour les institutions (non-usage par exemple des services publics ouverts a priori)?

  • Méthodes : grande polyvalence.

Prédilection pour des méthodes de type ethnographiques mêlant entretiens et observations. Grande attention portée à l'histoire dans mes travaux de thèse. Méthodes quantitatives (analyse secondaire des fichiers d'allocataires de la CAF par exemple). Méthodes qualitatives plus classiques (entretiens dans le cadre de la recherche pour la CAF, mais aussi de la recherche actuelle sur la réussite éducative par exemple).

  • Positionnement : privilégier les recherches-actions et les recherches collectives. Position de médiation entre le savoir académique et un public non spécialiste.

 

  • Recherches passées :

1997-2002 : DEA puis thèse de doctorat
Travaux de sociologie politique portant sur les relations entre professionnels de la « prise en charge » et public « pris en charge » - Ce que produit l'action militante pour le droit au logement pour les personnes engagées
Une enquête historique a mis à jour deux idéaux-types de cette relation sociale : philanthropie et syndicalisme.
Une enquête ethnographique sur des comités locaux de l’association Droit Au Logement (DAL) en région parisienne dévoile les tensions entre différents modèles de relation à l’autre souffrant. L’analyse des caractéristiques sociales et des raisons de l’engagement conduit à mettre en cause la dichotomie naturalisée entre militants et mal-logés et la représentation d’un militantisme « moral ». Les mal-logés soumis aux injonctions militantes de l’organisation d’une lutte collective (enjeu néo-syndical paradoxal car porté de l’extérieur du groupe) parviennent toutefois à imposer leurs propres enjeux et à faire de leur passage au DAL un moment de politisation, de requalification identitaire et d’émancipation (domination et réversibilité).

 

1998-2005 : Les transformations du monde associatif et des modes d'engagement dans le monde des associations de solidarité
Recherche financée par Mire/ Fondation de France : Produire des solidarités : la part des associations.
En collaboration avec Sandrine Nicourd (Printemps, UVSQ).
Travail monographique comparé. Comparaison permettant d'expliquer comment l'engagement s'élabore et se maintient au cours d'interactions multiples entre le contexte, les possibilités offertes par l'organisation et le projet biographique.

2007-2009 : Recours et non-recours aux modes de garde en Nord-Finistère – comprendre les écarts entre logique institutionnelle et logique d'usagers
Recherche- action financée par la CAF du Nord-Finistère.
Mené dans le cadre du laboratoire ARS, en collaboration avec Marie-Laure Deroff et Françoise Le Borgne-Uguen.
Production et analyse de données statistiques et qualitatives. Entretiens auprès de parents d'enfants de moins de trois ans « non usagers » des services de la CAF ou« multi-usagers ». Amélioration des outils de diagnostic dans le développement des politiques petite enfance.

  •  Recherche en cours

2012-2014 - Logiques de coopération entre parents et institutions éducatives autour de la "réussite" de l'enfant
Accompagnement scientifique du Chantier local impliquant 3 associations d'éducation populaire de Brest et des représentants des réseaux, dispositifs, institutions, oeuvrant dans le champ de l'éducation « En associant leurs parents, tous les enfants peuvent réussir »
- en réponse à l'appel à projet de Brest Métropole Océane / Pôle : Solidarité – Citoyenneté - Proximité / Direction : Développement social urbain
Direction scientifique du projet – Mené en collaboration avec Emilie Potin (alors ingénieure de recherche, aujourd'hui MCF à Rennes 2) puis Elodie Regnoult (doctorante).
Budget : 45 000 €
Recherche – action sur l'implication des parents dans les instances éducatives, leur participation aux décisions et aux actions, la manière dont leur prise en compte participe de la réussite éducative.