LBAI UMR1227

LBAI
Lymphocytes B et Autoimmunité
UMR 1227

Le lymphocyte B régulateur à la croisée des réponses immunitaires...

Selon l'agent pathogène qui s'introduit dans l'organisme, deux types de réponses immunitaires se développent chez un individu. Les réponses immunitaires cellulaires et les réponses immunitaires humorales. Les premières mettent en jeu des lymphocytes T pour générer des réponses cytotoxiques permettant l'élimination de l'agent pathogène et la suppression des cellules infectées. Les deuxièmes font appel à des lymphocytes B qui produisent des anticorps permettant la neutralisation de l'agent pathogène en vue de son élimination.


Les chercheurs brestois de l'U1227 s’intéressent aux lymphocytes B dans les maladies auto-immunes. Ces maladies se caractérisent, non seulement par des réactions inflammatoires aberrantes qui se développent suite à une activation mal contrôlée des lymphocytes T au cours des réponses immunitaires cellulaires, mais également par une production anormales d'auto-anticorps (c’est-à-dire des anticorps dirigés contre les composants de notre propre organisme) par les lymphocytes B au cours des réponses immunitaires humorales.

Les lymphocytes B peuvent réguler la réponse des lymphocytes T

Parmi les mécanismes de contrôle de ces réponses, des lymphocytes B particuliers sont mis en jeu, appelés lymphocytes B régulateurs (Bregs). Leur description a démarré par la mise en évidence de leur capacité à contrôler les réponses immunitaires cellulaires. Les membres de l'équipe U1227 ont participé à la démonstration de ces effets et de leur carence dans certaines maladies auto-immunes dès 2011. En revanche, jusqu'à présent, aucune publication ne fait mention des capacités des Bregs à contrôler les réponses immunitaires humorales.
L’équipe U1227 vient de rapporter cette nouvelle propriété dans un article publié dans le "Journal of Allergy and Clinical Immunology".

Les lymphocytes B peuvent aussi réguler la réponse des lymphocytes B

Christophe Jamin et Achouak Achour (actuellement post-doctorante dans un laboratoire de biologie moléculaire et immunologie à Baltimore, USA) ont étudié plus précisément le rôle des Bregs dans le développement des réponses immunitaires humorales chez des individus sains. Ces réponses immunitaires se déroulent en plusieurs étapes dans les centres germinatifs des organes lymphoïdes secondaires sous la direction des lymphocytes T dits « Follicular Helper ». Pour ce faire, des lymphocytes T doivent d'abord terminer leur transformation en T FH sous l'action de cytokines telles que l'IL-12 et l'IL-21. Ensuite, ces lymphocytes T FH migrent dans les centres germinatifs où ils entrent en contact avec des lymphocytes B. Là, ils leur apportent tous les signaux favorisant la différenciation terminale en lymphocytes B mémoire et en plasmocytes producteurs d'anticorps.
Les membres de l'U1227 viennent de démontrer que les Bregs sont tout d'abord capables de freiner la maturation des lymphocytes T en T FH, contrôlant ainsi la première étape de la mise en place de la réponse immunitaire humorale.

 

Effect of the Breg cells on the maturation of T lymphocytes into T FH cells. CD4+ T cells were stimulated with anti-CD3 and anti-CD28 Abs in association with IL-12 and IL-21. The expression of T FH markers (Bcl-6, IL-21, CXCR5, ICOS and PD1) are not induced when Breg cells are present (flow cytometry analyses).

Ensuite, les Bregs sont en mesure de freiner l'apparition des lymphocytes B mémoires et des plasmocytes, puis d’inhiber la production d'anticorps par les cellules B stimulées par les T FH. Ainsi, ils contrôlent le développement de la deuxième étape de la réponse immunitaire humorale.

Effect of the Bregs on the terminal differentiation of the B lymphocytes. B lymphocytes were stimulated with CD4+ T FH lymphocytes. The frequencies of memory B cells and of plasma cells remained low when Breg cells are present (flow cytometry analyses). The productions of antibodies are also inhibited in the presence of Breg cells (ELISA analyses).

 Perspectives

Ces nouvelles observations démontrent le rôle important des lymphocytes B régulateurs dans tous les compartiments des réponses immunitaires (cellulaire et humorale).
Ces résultats suggèrent également que des mauvaises régulations de la part des lymphocytes B régulateurs pourraient altérer le contrôle de l'immunité humorale et par voie de conséquence conduire au développement de réponses auto-immunes aberrantes. Le bon fonctionnement des lymphocytes B régulateurs devient alors un véritable enjeu thérapeutique.

Effects of the regulatory B lymphocytes on the humoral immune responses.
 

Lien vers la Publication cliquez ici