5 thèmes de recherche inter-connectés

LBAI
Lymphocytes B et Autoimmunité
UMR 1227

La signalisation calcique du lymphocyte B

Nous savons depuis le début des années 90 que les perturbations calciques jouent un rôle central dans la perte de tolérance des lymphocytes à l’origine du processus d’auto-immunisation et que ces anomalies sont des caractéristiques des lymphocytes au cours du LES. En effet, les études pionnières ont permis de mettre en évidence des anomalies de modulation du calcium intracellulaire sans pour autant préciser la nature des partenaires moléculaires dont la détermination n’a été réalisée que très récemment : en 2005 pour la molécule « stromal interaction molecule 1 » (STIM1), et en 2006 pour le canal calcique Orai1. Par ailleurs, nous savons (1) que des mutations des protéines STIM et Orai entraînent des déficits immunitaires sévères, (2) qu’un syndrome sec (équivalent au SGS chez l’homme) se développe en l’absence des molécules STIM1 et STIM2 dans les LT de souris transgéniques, et surtout (3) que STIM1 et STIM2 chez la souris bloque l'effet régulateur des LB en inhibant la production d'IL-10, ce qui accélère le développement des pathologies auto-immunes.