5 thèmes de recherche inter-connectés

LBAI
Lymphocytes B et Autoimmunité
UMR 1227

Les protocoles d’immunothérapie

Les cliniciens du service de Rhumatologie du CHRU de Brest, membres de l'ERI29, sont impliqués dans de nombreux essais cliniques sur différentes immunothérapies dans les maladies auto-immunes ou inflammatoires systémiques. Deux études ont été menées chez des patients atteints de Syndrome de Gougerot-Sjögren primitif pour évaluer l’efficacité du rituximab, un anticorps monoclonal dirigé contre CD20 et permettant de détruire temporairement les lymphocytes B circulants. L’étude TEARS, l’un des plus grands essais thérapeutiques menés dans cette pathologie à ce jour, a été publiée en 2014 dans la prestigieuse revue « Annals of Internal Medicine ». Les données de cette étude sont une source exceptionnelle d’informations pour tâcher de mieux comprendre comment évaluer la réponse à un traitement dans cette pathologie, pour définir des profils de patients susceptibles de retirer le maximum de bénéfices de ce type de traitement, et pour en comprendre les mécanismes immunologiques, comme en témoignent les autres publications récentes qui en sont issues et les travaux en cours au laboratoire.

                                               

D'autres protocoles d'immunothérapie sont en cours. L'un étudie l’effet de l’abatacept sur les lymphocytes B chez les patients souffrant d’une polyarthrite rhumatoïde. L'étude TENOR, terminée fin 2014, a évalué chez 20 patients souffrant d’une Pseudo-Polyarthrite Rhizomélique l’efficacité potentielle du tocilizumab, un anticorps monoclonal dirigé contre le récepteur de l’IL-6, une cytokine-clé dans les mécanismes de l’inflammation qui caractérise cette pathologie. Il s’agit de la première étude mondiale dans le domaine. En plus des informations cliniques que cette étude apportera, elle offrira une opportunité sans précédent pour mieux comprendre les désordres immunologiques qui caractérisent cette pathologie.