Témoignages

Nous avons demandé à d'anciens élèves du master RT de témoigner sur leur parcours, avant, pendant et après la formation.


 

  • NELIA FALHOUN – Traductrice Indépendante

– Pourquoi avoir choisi le Master RT ?

Pour 3 raisons principales :
1. Le fait qu'il n'y ait qu'une seule combinaison de langues. À l'époque, je considérais que mon niveau d'espagnol n'était pas suffisant pour pouvoir être acceptée dans une formation avec 2 langues obligatoires.
2. La proximité géographique (j'habite près de Rennes)
3. Le fait que la formation ait pour objectif principal de former des traducteurs indépendants, et non des chefs de projet en agence.


– Quel parcours universitaire avez-vous effectué avant d’intégrer le Master ?

Maîtrise LLCE Anglais obtenue en 2002 à l'université de Rouen (mention bien).


– Que vous a apporté le Master et quels sont selon vous les points forts de la formation ?

Mon idée de départ était de faire cette formation pour améliorer et professionnaliser ma pratique occasionnelle de la traduction. Pendant l'année, j'ai eu un véritable déclic et compris que c'était le métier que je souhaitais faire depuis longtemps et qu'il était temps d'opérer une véritable reconversion professionnelle. Avec le recul, je pense que la formation a été un tournant dans ma carrière et dans ma vie.


– Quel métier exercez-vous aujourd’hui ?

Je suis traductrice indépendante, spécialisée dans la traduction juridique et rédactionnelle.

Site web Babeliane Traductions 

  


 

  •  CLAIRE SUAUD – Chef de projet en agence de traduction

– Pourquoi avoir choisi le Master RT ?

Le Master 2 Rédacteur/Traducteur offre l’avantage de dispenser des connaissances autant théoriques que pratiques sur le métier de traducteur. En effet, le corps professoral étant composé de maîtres de conférences comme de nombreux professionnels des métiers de la traduction/rédaction/interprétariat, la formation présente les grands aspects de la réflexion linguistique et traductologique, tout en étant ancrée dans la réalité professionnelle, à l’aide de l’utilisation de logiciels adaptés à l’entreprise, de méthodes actualisées et de mises en situations concrètes. La création d’ « agences fictives de traduction » par exemple, permet aux étudiants non seulement de traduire, mais aussi de gérer une relation commerciale, d’établir des devis et factures « fictives » pour des clients réels : un premier pas vers la professionnalisation !
 

– Quel métier exercez-vous aujourd’hui ?

Une fois le diplôme obtenu, je suis partie un an au Mexique en tant qu’assistante de français, avant de chercher un poste de chef de projet en agence de traduction, que j'ai trouvé au bout de quelques mois à Paris. Comme je dépends d’une petite structure, j'exerce des activités très variées, allant de la gestion de projet à la relecture de textes de divers domaines, en passant par la traduction.

 


 

  •   ANNE-CHARLOTTE CLOAREC – Chef de projet en agence de traduction

– Pourquoi avoir choisi le Master RT ?

J’ai passé de nombreux concours pour des masters de traduction. Celui qui a le plus attiré mon attention a été le master Rédacteur-Traducteur de Brest qui me semblait mieux préparer l’insertion dans le monde professionnel, car plus complet. En effet, grâce à ce master, l’étudiant peut non seulement développer ses qualités rédactionnelles, sa connaissance du métier de traducteur et de la traduction, mais également sa capacité à utiliser les outils nécessaires à tout travail de traduction comme les outils de TAO, de PAO, différents formats de texte... et qui font partie intégrante du métier.
 

– Quel métier exercez-vous aujourd’hui ?

Au cours de ce master j’ai fait mon stage dans une agence de traduction qui m’a proposé un CDI par la suite. Dès mon entretien, la directrice de l’agence a été séduite par les compétences, mais aussi par le savoir technique acquis au cours de cette année d’étude. C’est d’ailleurs cette alliance entre qualités rédactionnelles et compétences techniques qui me permet aujourd’hui d’avoir une grande adaptabilité face aux différents projets de traduction (que ce projet soit sous format Word / excel / xml / html…) et d’avoir une place importante au sein de l’agence.

 


 

  • SALLY FERGUSON – Traductrice indépendante

– Pourquoi avoir choisi le Master RT ?

Je cherchais une formation supérieure professionnalisante qui me permettrait d’exercer rapidement le métier de traducteur dans un contexte professionnel. Après avoir postulé pour différents masters à travers la France, c’est finalement la Bretagne et le Master RT de l’UBO avec son programme complet et varié qui m’ont séduite !


– Quel parcours universitaire avez-vous effectué avant d’intégrer le Master ?

D’origine écossaise, j’ai fait une maîtrise de français et de linguistique à l’université de Saint Andrews, en Écosse, avant d’entamer cette formation.


– Que vous a apporté le Master et quels sont selon vous les points forts de la formation ?

Cette formation m’a permis d’appréhender le métier de traducteur dans sa globalité : aspects théoriques et mise en pratique de la traduction, informatique générale et appliquée, professionnalisation et éléments relatifs à la création et gestion d’entreprise…


– Quel métier exercez-vous aujourd’hui ?

Suite à une première expérience très enrichissante de deux ans en tant que traductrice technique au sein d’un centre scientifique, je suis aujourd’hui traductrice indépendante depuis bientôt six ans, avec une spécialisation dans les domaines liés à l’environnement et au monde maritime.

Site web Alba Traduction
 

 

 

 

Marque Bretagne