Alison Kelly

Alison Kelly

Traductrice indépendante/étudiante
BA (Hons) Anglais et Philosophie, University College Cork, Irlande ; MA Philosophie, University College Cork, Irlande ; Master 2 Rédacteur-Traducteur, Université de Bretagne Occidentale (en cours)

Communication Forum T&R 2014

La traduction scientifique et le rôle de l’analyse des concepts formels (FCA)
Scientific tranlation and the role of formal concept analisis (FCA)

En partant de l’impact de la TAO (Traduction Assistée par Ordinateur) et la TA (Traduction Automatique) sur la traduction des textes scientifiques, cet article se propose de montrer comment l’Analyse des Concepts Formels (Formal Concept Analysis (FCA)) peut être utilisée comme outil d’analyse de la traduction d’un texte scientifique.

Au cours des dernières années, le modèle FCA a été appliqué dans l’analyse des traductions et notamment pour déterminer des ambiguïtés potentielles dans l’interprétation des traductions des textes de spécialité. Il peut apporter un « support rationnel » à la communication entre les humains, support qui s’avère un élément très important dans le contexte de la traduction.

L’Analyse des Concepts Formels (FCA) est un outil dont les bases sont strictement mathématiques, mais dont les applications ont dépassé largement les mathématiques. En raison de l’interprétation de certaines représentations cognitives comme ayant une structure de treillis, le modèle mathématique devient en Intelligence artificielle (IA) presqu’un paradigme, différent de celui des modèles d’apprentissage-machine ou de celui de la reconnaissance des formes. Le modèle a aussi reçu sa version informatisée par son implémentation sous forme de logiciels de la classe CONEXP.

Un mode d’application standard du modèle est de construire via la FCA la structure de treillis du texte dans la langue source et la structure du treillis de son pendant dans la langue cible et, ensuite, les comparer. Nous utilisons ce mode d’application de la FCA avec les étudiants en master Rédacteur-Traducteur de l’Université de Bretagne Occidentale, dans le cadre du cours de Traitement Automatique du Langage (TAL) appliqué à la traduction. England et Hanson (England, Hanson, 2008) proposent et analysent un autre mode d’application de la FCA pour des textes techniques (à syntaxe simple et vocabulaire restreint). Ils réalisent en même temps la structure de treillis des deux textes alignés et analysent la pertinence de la traduction via les deux parties du treillis.

Dans cet article nous nous proposons de présenter une application hybride de la FCA sur trois types de textes en version anglaise et française : un texte scientifique, un texte technique et une page web portant sur un texte scientifique.

Finalement, nous analyserons les possibilités de l’intégration de la FCA dans la conception des ontologies pour les domaines scientifiques. Nous proposons un couple d’ontologies, ontologie langue-source – ontologie langue-cible, pour les domaines scientifiques et surtout pour les domaines techniques, notamment pour la traduction de manuels d’exploitation ou pour l’apprentissage et la formation des formateurs en traduction spécialisée.

L'Université est une chance

Marque Bretagne