Ilaria Cennamo

Ilaria Cennamo

Assistante de Recherche et Coordinatrice de Projets de Recherche Appliquée en Traduction et Terminologie à l’ISIT de Paris

Doctorante en cotutelle entre l’Université de Gênes (Italie) et l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), traductrice et interprète de formation, mes expériences professionnelles concernent la traduction, l’enseignement de la traduction et des langues étrangères (français et anglais).
Dans le cadre de mon doctorat de recherche, j’ai publié les articles suivants qui portent sur l’enseignement de la traduction de l’italien vers le français à l’aide des nouvelles technologies de l’information et de la communication :

Suite à ma participation au colloque international Tralogy II, au CNRS de Paris, 17-18 janvier 2013 :
Ilaria Cennamo et Yannis Haralambous , « Enseigner la traduction humaine en s’inspirant de la traduction automatique », Tralogy [En ligne], Tralogy II, Session 7 - Directions for Research / Pistes pour la recherche, mis à jour le : 27/08/2014

Suite à ma participation à la Journée d’études sur la traduction organisée par l’association DoRif à Gênes le 3 mai 2013 :
Ilaria CENNAMO, Yannis HARALAMBOUS, Enseigner la traduction humaine en s’inspirant de la traduction automatique, Repères DoRiF Traduction, médiation, interprétation - volet n.2 , August 2014, 

 

Communication Forum T&R 2014

Le corpus Europarl en situation d'apprentissage de la traduction
The Europart Corpus in tranlsation training

Il s’agit d’un projet interdisciplinaire qui concerne l’intégration d’un traducteur automatique basé sur des règles en situation d’apprentissage de la traduction. Notre phase expérimentale de nature didactique s’adresse aux étudiants niveau Master 2 en traduction et prévoit l’implémentation d’une interface web de traduction automatique en classe. Notre question est la suivante: l’interaction entre le processus traductif humain et le processus traductif automatique présente-t-elle une utilité pédagogique pour les apprentis traducteurs ? L’évaluation de notre approche didactique, qui se veut analytique et systématique, vise notamment les cas linguistiques et traductionnels où la machine, arrive - et n’arrive pas - à contribuer à l’apprentissage de la traduction de la part des étudiants. Les textes adoptés pendant notre module d’enseignement sont issus du corpus EuroParl : ces textes institutionnels présentent des traits linguistiques et discursifs très variés qui réunissent, d’un côté, les éléments typiques des textes scientifiques, et de l’autre côté, les caractéristiques propres à l’oralité du discours politique. Or, cette variété, qui touche aussi bien le plan lexical et terminologique que celui du discours, se reflète dans leur complexité traductionnelle qui demande à l’apprenti traducteur l’adoption d’une lecture pré-traductionnelle ciblée aux différents pièges cachés dans le texte source ainsi que l’acquisition d'une approche méthodologique systématique et cohérente pour leur résolution. Dans le présent article, nous analyserons l’apport d’une approche didactique pour l’apprentissage de la traduction basée sur l’identification des difficultés traductionnelles caractérisant le discours textuel du texte scientifique, en mettant l’accent sur l’importance d’une systématisation des connaissances métalinguistiques et méta-traductionnelles.

It deals with an interdisciplinary project involving the integration of a rule-based machine translator for translation training. Our experimental phase, didactic in nature, is intended for translation students at the second-year Master level and envisages the implementation of a web interface for machine translation in the classroom. We ask the following question: Does the interaction between a human translator and a machine translator serve a pedagogical purpose for a trainee translator? The evaluation of our didactic approach, which is analytical and systematic, particularly concerns linguistic and translation-based cases to find out whether or not the machine is able to contribute to a student's translation training. The texts handled during the course of our teaching module are taken from the EuroParl corpus: these institutional texts display various linguistic and discursive traits that unite, on the one hand, the typical elements of scientific texts, and on the other hand, the characteristics specific to the oral aspect of political discourse. Yet this diversity, touching upon the lexical and the terminological level as well as the discursive level, is also complex. It requires the trainee translator to read the text before translating it in order to find the different traps that might be hidden in the source text. It also requires the trainee to employ a methodological, systematic, and coherent approach to resolve these issues. In the present article, we will analyse the contribution of a didactic approach to translation training based on the identification of the difficulties in the translation process that are characteristic of the textual discourse of a scientific text, emphasizing the importance of a systematization of meta-linguistic and meta-translational knowledge.
 

 

L'Université est une chance

Marque Bretagne