Nataliya Gavrilenko

Nataliya Gavrilenko

Communication Forum T&R 2014

La déterminante sociale de l’activité de traducteur technique
The key social factor of the work of the technical translator

L’activité professionnelle de traducteur technique s’exerce dans un milieu social déterminé.
L’analyse des caractéristiques de ce milieu permet d’élargir la liste des tâches du traducteur et dégager les composantes de la compétence sociale du traducteur technique qui représente une des composantes clés de la compétence professionnelle de traducteur. Ces compétences clés sont : interculturelle communicative (linguistique, pragmatique et sociolinguistique); spécialisée (théorique, thématique, discursive, socioculturelle, technologique et stratégique); sociale - ensemble des savoirs concernant le contexte dans lequel le traducteur intervient; individuelle - qualités (aptitudes) personnelles nécessaires pour accomplir le travail de traducteur. Notre analyse nous a permis de mettre en évidence les éléments suivants de la compétence sociale de traducteur technique : la connaissance des organisations et des syndicats de traducteurs techniques ; la connaissance des normes de la communication dans le milieu professionnel dans lequel doit évoluer le traducteur (l’entreprise/la société, les collègues traducteurs, les représentants des services organisationnels, etc.) ; la connaissance des organisations, des sociétés, des entreprises, des sites internet auxquels il faut s’adresser lors de sa recherche d’emploi ; la capacité à évaluer correctement son savoir-faire et ses connaissances professionnelles (sa compétence professionnelle) ; savoir obtenir du donneur d’ouvrage les informations nécessaires à la traduction ; savoir collaborer avec les spécialistes, les experts du domaine de connaissances abordé dans le texte à traduire, avec ses collègues dans l’entreprise/la société ; savoir collaborer avec ses collègues traducteurs. Il nous semble nécessaire de former la compétence sociale du traducteur technique. Cette démarche permet, d’une part, de réduire la distance existant entre l’enseignement supérieur et le monde du travail et, d’autre part, d’assurer aux jeunes diplômés une entrée réussie sur le marché de l’emploi. Pour réaliser les tâches posées un cours spécial « Initiation à la profession de traducteur technique » a été introduit dans la formation des traducteurs.

The work of a technical translator takes place in a specific social environment. The analysis of the characteristics of this environment allows the technical translator to broaden the list of their tasks, and to bring out the components of their social competence, which is a key component of a translator’s professional expertise. These key skills are intercultural/communicative (linguistic, pragmatic and sociolinguistic); specialised (theoretical, thematic, discursive, sociocultural, technologic and strategic); social (range of knowledge regarding the context in which the translator works); and individual (necessary personal qualities (abilities) to accomplish the translator’s work. Our analysis allowed us to identify the following elements of the social competence of a technical translator: Knowledge of organisations and technical translators Trade Unions; Knowledge of the communication standards for the professional environment in which the translator has to carry out their work (the company, the fellow translators, the representatives of organisational departments, etc…); Knowledge of organisations, companies, websites to contact during their job search; The ability to assess correctly their “savoir-faire” and their professional expertise); Knowing how to obtain the necessary information for the translation from their contractor; Knowing how to work with specialists, experts in the domain addressed in the text to be translated, and with their colleagues in the company; Knowing how to work alongside their translator colleagues. It seems necessary to us to develop the social competence of the technical translator. This process on the one hand would reduce the existing gap between higher education and the work place and, on the other, guarantee young graduates successful entry into the job market. To accomplish the tasks in question, a special course “professional initiation of the technical translator” was introduced in the translators’ training.

L'Université est une chance

Marque Bretagne