Faculté Lettres et Sciences Humaines - UBO - Brest

FACULTÉ DES LETTRES
& SCIENCES HUMAINES
VICTOR-SEGALEN

Témoignages


J’ai eu l’immense chance de pouvoir partir une année entière à Swansea au Pays de Galles pour ma 3éme année de licence d’anglais, grâce au programme Erasmus. En collocation avec deux galloises et trois anglaises, je n’aurais pu rêver mieux. Celle-ci m’a non seulement permis de me faire de très bonnes amies, mais aussi de développer mes compétences d’anglais à l’oral. Notre maison était située à 15 minutes à pied de la fac et 25 minutes du centre-ville. Swansea étant en bord de mer, il y avait un accès direct du campus à la plage. Les paysages alentours sont magnifiques. Plus à l’ouest, on pouvait observer les falaises en bord de mer, qui ne vont pas sans rappeler les paysages d’Irlande et quelques-unes de nos belles côtes bretonnes. Erasmus est une expérience totalement dépaysante. Non seulement j’ai rencontré des gens du coin formidables et très accueillants, mais aussi de nombreux étudiants venant du monde entier (Canada, Etats-Unis, Espagne, Italie, Chypre, Chine etc.). C’est un melting-pot culturel. De plus, une fois sur place, les réseaux de cars ainsi que les associations étudiantes de l’université m’ont permis de voyager à prix réduits afin de découvrir le reste du pays. Londres, Cardiff, Manchester, Bath, L’Irlande….Ma rentrée là-bas s’est très bien passée. Une semaine avant la « rentrée officielle » tous les étudiants Erasmus sont invités à des réunions et à des forums. Sur place, nous sommes très bien accueillis et extrêmement bien entourés. La vie sur le Campus Universitaire était géniale. Il y avait de nombreuses associations que ce soit pour les sports ou les loisirs, et donc de nombreuses rencontres et soirées. N’ayant que neuf heures de cours par semaine, les sorties étudiantes s’accumulent sans remord dans l’agenda. La plus mémorable restera « Varsity ». Une journée durant laquelle l’Université de Swansea et l’Université de Cardiff s’affrontent dans tous les sports pendant plus d’une journée ! Il faut toutefois savoir allier travail et découvertes, car en période d’examens, comme partout, cela demande un minimum d’efforts et de sérieux. C'est une chance que l'on nous donne, il ne faut pas la gâcher par manque d'assiduité ou de travail. Une année pleine de rencontres, de souvenirs inoubliables et de folie. Si vous avez la possibilité de partir, n’hésitez pas une seconde, saisissez votre chance et allez-y ! On en revient conquis et grandi.
Fanny Bihan - MEEF1 anglais


Résumer mon année Erasmus en quelques lignes me donne envie d'utiliser un nombre embarrassant de superlatif mais je vais tâcher de me restreindre. J'ai eu la chance de faire partie des deux élèves à partir pour un an à l'Université d’Édimbourg en Écosse et pour faire court ce fût une année riche en émotions. J'ai découvert un nouveau pays et une autre manière de vivre : les magasins sont ouvert le dimanche ! Les musées sont gratuits ! La bibliothèque reste ouverte jusqu'à trois heure du matin! Tout ne fût certes pas rose car j'ai aussi fait face à des challenges, à la fois académiques et personnels, mais cependant c'est aussi ce qui rend cette expérience encore plus enrichissante car j'ai pu les surmonter et en garder de bons souvenirs. J'ai eu la chance de visiter les Highlands Écossaises, de rencontrer des personnes incroyables mais plus important, j'ai passé une année à étudier dans l'une des plus prestigieuses universités de Grande-Bretagne et dans une ville que je considérerais toujours comme mon deuxième chez moi.
Marie-Joshua Huet - M1 anglais


Partir en Erasmus a été l’expérience la plus enrichissante de toute ma vie. On part à la découverte d’un autre pays avec une envie de profiter au maximum de notre temps à l’étranger. On apprend à se débrouiller tout seul, ce qui est assez difficile dans un pays où on ne parle pas votre langue. On a tous un temps d’adaptation, la famille et les amis qui manquent, puis ensuite on arrive à un moment où on ne veut plus rentrer chez soi. On doit apprendre à aller vers les autres, demander de l’aide en cas de besoin, on crée vite des liens avec beaucoup d’étrangers. J’ai été très bien accueillie par l’université d’Ulster à Coleraine en Irlande du Nord, des sorties étaient prévues, tout était bien organisé pour les étudiants étrangers. Une fois revenu en France, on garde contact avec les personnes rencontrées là-bas, c’est l’occasion de repartir à l’étranger !
Sophie Léon - L3 LEA anglais-chinois


J’ai eu la chance de partir un semestre à Coleraine en Irlande du Nord étudier le chinois, l’économie et la culture médiatique en deuxième année de licence. Cette expérience a été extrêmement bénéfique à tous points de vue. Elle constitue une première expérience de vie à l’étranger sereine, efficacement encadrée et financée par l’UBO et mon université d’accueil. En l’espace de quatre mois, en plus d’être plongé dans un environnement linguistique et culturel différent, cela permet de gagner en autonomie, en faculté de communication et en confiance en soi. L’un des intérêts principaux de l’échange Erasmus est la prise de recul sur les méthodes d’enseignement, la vie étudiante et l’ouverture d’esprit. Cela m’a fortement motivée à m’engager dans la vie associative étudiante à mon retour à Brest, car l’aventure Erasmus est évidemment une aventure humaine hors de commun. C’est l’occasion de développer un vrai esprit de solidarité internationale et étudiante. Partir en Erasmus, c’est valoriser sa formation et ses compétences, c’est se faire représentant de son pays et citoyen européen à part entière, c’est découvrir de nouveaux horizons et garder des portes ouvertes sur le monde entier bien au-delà du séjour à proprement parlé.
Mina Moal - L3 LEA anglais-chinois