Centre de Recherche Bretonne et Celtique

Centre de recherche
bretonne et celtique

Collex Persée

Eric Kerjean

Faculté des Lettres Victor-Segalen, 20 rue Duquesne - CS 93837 - 29238 Brest cedex 3

Courriel : eric.kerjean@me.com

 

Thèse : Hans Frank de A à H. La ligne légale du national-socialisme ?

 

Directeur de thèse : Fabrice Bouthillon

Résumé

Après vingt-cinq ans d’engagement au sein du mouvement national-socialiste, Hans Frank, Reichsführer du Droit et Gouverneur général de la Pologne occupée, fut jugé par le Tribunal militaire international de Nuremberg pour complot, crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Trois mois avant sa condamnation à la peine capitale et son exécution, il entreprit l’écriture de son testament, qu’il choisit d’intituler Adolf Hitler. Dans ce dernier mot, long de plus de mille feuillets, il transmit son analyse du phénomène hitlérien, sa vision de l’histoire récente du peuple allemand et l’image qu’il voulait bien montrer de son propre parcours.

Frank léguait aussi un avenir politique. Face à l’échec du nazisme conduit par Hitler, qui avait entraîné la ruine de l’Allemagne et l’extermination des Juifs européens, Frank ne tira pas le constat de la faillite de l’idéologie nazie. Il invitait les nazis à opérer un retour aux origines, à une ère prétendument pré-hitlérienne, à savoir le programme du parti de 1920. Texte fondateur qu’à la fin de sa vie, le juriste nazi assurait, contrairement à Hitler, avoir observé lorsqu’il était aux responsabilités. En 1946, afin de perpétuer le nazisme, il proposait ainsi de passer de la ligne hitlérienne à la ligne frankéenne.

L’édition critique, la traduction et l’annotation d’Adolf Hitler, proposées pour la première fois dans cette thèse, permettent de confronter les derniers propos de Frank à la réalité de sa course nazie, où, d’après lui, il fut le tenant de la ligne légale du national-socialisme, distincte de la ligne incarnée par le dictateur. Ce travail pose donc la question de la pluralité du national-socialisme.

Principales publications

  • Canaris. Le maître espion de Hitler, Paris, Perrin, 2012.
  • Werner Best, Portraits de nazis, traduction d’Éric Kerjean et Wiebke Hildebrandt, Paris, Perrin, 2015.
  • Écrits sur la conversion des juifs, traduction d’Éric Kerjean, Paris, Les Belles Lettres, collection «La Roue à Livres», à paraître.

Mise à jour : janvier 2022.

Lab members