Cérémonie de remise des diplômes de docteurs et du titre de docteur Honoris Causa

Image

Le jeudi 7 février 2019 à 15h45 à la Faculté des Lettres et Sciences humaines, amphi Guilcher.

La Cérémonie est organisée sous le parrainage de la Professeure Doris JORDE de l’Université d’Oslo en Norvège et du Professeur Philip Marshall FARRELL de l’Universités de Madison et de Milwaukee aux Etats-Unis. Ils se verront remettre le titre de Docteur Honoris Causa de l’Université de Bretagne Occidentale.

Doris JORDE donnera une conférence le mercredi 6 février 2019 de 16h00 à 17h30 à l'ESPE de Bretagne sur le site de formation de Brest.
http://www.espe-bretagne.fr/actualites-institutionnelles/seminaire-de-doris-jorde

Phil FARRELL participera au symposium sur de dépistage néonatal de la mucoviscidose le mercredi 6 février 2019 de 8h30 à 17h00 à l'IBRBS, Faculté de médecine de Brest.
https://www.univ-brest.fr/outils/actualites//Symposium-sur-de-depistage-neonatal-de-la-mucoviscidose.cid184498

 

LE MOT DU PRESIDENT DE L’UNIVERSITE ET DU VICE-PRESIDENT RECHERCHE ET INNOVATION

Dans notre pays, qui a eu trop souvent la culture unique de l’ingénieur et des diplômes de grandes écoles, le doctorat vient seulement d’être inscrit au registre national des certifications professionnelles. On peut y voir enfin la reconnaissance d’un diplôme dans lequel le monde entier voit depuis longtemps un levier de compétitivité et d’efficacité unique pour promouvoir une société fondée sur l’intelligence, la connaissance et la connectivité. Etre docteur, et ceci est vrai quel que soit la discipline considérée, c’est avoir acquis une méthode de résolution de problèmes qui peut se développer sur des champs bien plus larges que son sujet de thèse et dans une démarche bien plus opérationnelle que ne le laisse souvent deviner le titre de celle-ci. Rappeler sans cesse ce lien patent entre une recherche qui reste fondamentale et ses applications innovantes est une nécessité ; c’est la logique de la politique de développement de l’écosystème de la Recherche à l’UBO dans lequel le doctorat a une place centrale. Cette logique passe par la mise en visibilité de nos unités de recherche, dans lesquelles s’épanouissent docteurs et doctorants, auprès de nos partenaires publics et privés ; elle s’inscrit aussi dans l’horizon international et européen de l’UBO, à travers le soutien aux mobilités comme au développement de partenariats stratégiques, à travers notamment des laboratoires internationaux associés comme BeBest ou MicrobSea ; elle s’étend aux multiples formes de valorisation, qui ne se limitent pas à la sphère économique mais incluent la valorisation sociale, politique, culturelle, des résultats de la recherche ; elle se déploie enfin dans la promotion de la recherche aux interfaces et de l’interdisciplinarité. Nous sommes convaincus que pour réussir dans ses missions, une université doit pouvoir compter sur tous ses chercheurs, du doctorant au professeur émérite, et aussi sur l’exemple que lui proposent les savants du monde entier.

C’est dans cet esprit que nous avons souhaité lier cette année le doctorat de troisième cycle et le doctorat Honoris Causa. Cette année nous avons choisi de remettre le diplôme Honoris Causa à deux personnalités dont le rayonnement est jugé remarquable et exemplaire dans l’un des axes de recherche de notre université : la professeure Doris Jorde, docteur Honoris Causa en sciences de l’éducation, le professeur Philip Marshall Farrell, docteur Honoris Causa en génétique. Ces deux chercheurs seront les marraine et parrain de la promotion 2019 des docteurs de l’UBO, avec dans les deux cas des personnalités inspirantes qui par leur trajectoire personnelle représentent de remarquables exemples de docteurs qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes et qui ont contribué à la densité du paysage scientifique mondial.

Merci à eux de nous faire cet honneur, et à vous toutes et tous d’illustrer à l’avenir par vos découvertes et vos ambitions scientifiques l’excellence du doctorat de l’UBO.

Matthieu GALLOU
Président de l’UBO

Christian BROSSEAU
Vice-Président recherche et Innovation