Félicitations aux gagnants !

Image

Les trois gagnants de la demi-finale Brest/Lorient du concours "Ma Thèse en 180 secondes" ont été désignés !

Qu'ils travaillent sur la génétique, la nutrition, le droit ou la mécanique, tous les doctorants ont relevé le défi haut la main lors de la demi-finale du concours "Ma Thèse en 180 secondes" qui a eu lieu à Océanopolis ce vendredi 7 février. Les candidats ont transmis leurs motivations et leur passion à un public venu nombreux pour les encourager !

Le jury et le public ont été unanimes au moment d'attribuer les trois prix. Le premier prix revient à Élyne Dugény, doctorante au laboratoire LEMAR de l'IUEM. Élyne a su nous transmettre de manière simple et efficace ses travaux sur l'influence des espèces environnantes sur le risque de maladie de l'huître creuse et nous a prouvé que si les huîtres sont bien à l'intérieur, ça se voit à l'extérieur !

Victor Popineau décroche le deuxième prix. Victor est doctorant à l'UBS au sein de l'IRDL et nous a montré comment sa passion pour la mer l'a amené à vouloir la préserver en étudiant les performances et la durabilité des biocomposites renforcés de fibre végétales.

Enfin, le sermon de Quentin Le Pluard du lab-Lex sur le droit privé saisi par le transhumanisme, a su convaincre le jury et le public, puisqu'il a atteint la troisième place !

Prochaine étape pour les trois candidats : la finale Bretagne/Pays de la Loire qui aura lieu le jeudi 12 mars au Quartz à Brest ! Un événement à noter dans vos agendas pour ne pas manquer de venir les encourager et encore une fois, voter pour votre candidat coup de coeur qui participera ensuite à la finale nationale.


Un grand merci et bravo à Raphaël Tripier, du laboratoire de chimie, électrochimie moléculaires et chimie analytique, Claire Hellio du Lemar et Matthieu Talagas, du Laboratoire Interactions Epitheliums Neurones qui ont également relevé le défi. Résumer ses travaux et résultats de thèse, réalisée il y a plusieurs années n'est pas un exercice facile et pourtant ils l'ont relevé avec brio !