Pour accompagner les collectivités, l’UBO va apporter son appui scientifique sur la gestion des risques littoraux

Image

Jeudi 23 : signature d'une convention de partenariat entre l'université, le Cerema et le Conseil Départemental

Partenariat pour l’accompagnement scientifique et technique des collectivités finistériennes sur la gestion des risques littoraux d’érosion et de submersion

Département maritime par excellence, le Finistère dispose d’un littoral de 1200 km lui conférant le plus grand linéaire côtier de France. Ces territoires littoraux hébergent des espaces naturels d’une biodiversité remarquable, des milieux diversifiés, avec leurs plages et leurs falaises, et exercent une forte attractivité démographique, économique et touristique. Cette situation rend le Finistère particulièrement exposé aux risques d’érosion comme de submersion. Ainsi, près de 10 % du littoral finistérien est en érosion et plus de 9 500 personnes sont exposées à un risque de submersion marine.

Depuis le 1er janvier 2018, la loi attribue aux EPCI (Établissement public de coopération intercommunale) et aux communes la compétence sur la GEstion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations (GEMAPI). Si cette échelle permet de mieux concilier les enjeux de préservation et d’aménagement durable des bassins de vie littoraux, la gestion des risques côtiers reste complexe et les connaissances sur l’évolution du trait de côte lacunaires. Par conséquent, la gestion durable du trait de côte pose de nombreuses questions en matière de gestion des territoires et de politiques publiques et génère des thèmes de recherche (fondamentale et appliquée) qui focalisent l’attention de l’IUEM/UBO, du Cerema et du Conseil départemental du Finistère depuis de nombreuses années.

Pour accompagner les collectivités littorales sur cette compétence, l’UBO, le Cerema et le Conseil départemental s’associent pour leur apporter des appuis méthodologique, scientifique et technique sur la gestion des risques littoraux d’érosion et de submersion, à travers trois grandes missions : l’observation du littoral, la gestion du trait de côte et le suivi des évolutions de la vulnérabilité face à ces risques.

Cette convention de partenariat a fait l’objet d’une présentation et d’une signature officielle entre ces trois structures, représentées par Nathalie SARRABEZOLLES Présidente du Conseil départemental du Finistère, Matthieu GALLOU, Président de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) et de Philippe JOSCHT, Directeur du Cerema Eau Mer Fleuves.