biogemme copy

Biologie et Génétique
des Mammifères Marins
dans leur Environnement

Le laboratoire BioGeMME recherche un.e stagiaire de master 2 pour l'année 2018-2019

Image

Ce stage portera sur l’étude des relations familiales au sein d’un groupe de cachalots de l’Ile Maurice

Un stage de Master 2 est proposé au Laboratoire BioGeMME pour l’année universitaire 2018-2019. Ce stage se situera dans le cadre de la collaboration entre le laboratoire BioGeMME et l’association Longitude 181. Cette collaboration porte sur l’étude d’un groupe de cachalots de l’Ile Maurice. Ces cachalots, étudiés depuis plusieurs années sur le terrain par Longitude 181, sont maintenant pour beaucoup identifiés visuellement, et leur comportement et relations sociales ont été observés à maintes occasions.
L’outil génétique est utilisé pour décrypter les relations familiales au sein du groupe. Des prélèvements non-invasifs ont été réalisés in situ par les membres de Longitude 181, et envoyés au Laboratoire BioGeMME. L’utilisation de ces échantillons pour des analyses génétiques a déjà été testée avec succès au Laboratoire, et les analyses de relations familiales mises en œuvre. Cette étude se situe donc dans le cadre d’une analyse inédite des relations familiales au sein d’un groupe de cachalots, mais aussi dans le cadre des compréhensions fondamentales récentes liant faible diversité génétique et comportement chez certaines espèces de cétacés (voir par exemple Whitehead, PNAS, 2017 et Vachon et al, 2018, Ecology_and_Evolution)


Le stage de Master 2 consistera à
- Compléter les génotypages des échantillons
- Mettre en œuvre des contrôles qualités sur les expériences déjà réalisées
- Poursuivre les analyses de liens familiaux
- Faire le lien entre les observations de terrain déjà collectées (connaissances visuelles des liens mères/jeunes, relations sociales privilégiées entre individus, ...) et les hypothèses généalogiques. Cet aspect sera particulièrement important, et sera mené en interaction directe avec Longitude 181.

Le-a stagiaire mettra donc en œuvre des techniques de laboratoire de biologie moléculaire (extraction d’ADN, PCR, séquençage, génotypage de microsatellites, ...) et de bioinformatique (traitement des séquences, analyses bio statistiques, ...), et exploitera les résultats en termes de décryptage de liens familiaux.

Profil recherché : le.a stagiaire recherché sera inscrit dans un Master 2 de Biologie (par exemple de Biologie Marine, de Génétique, d'Ecologie ou de Biologie Moléculaire). Il.elle sera prioritairement motivé par la mise en œuvre d’approches de génétique moléculaire pour l’étude de populations naturelles. La conservation du milieu marin grâce à l’étude des espèces indicatrices que sont les cétacés sera aussi une motivation particulière. L’intégration des données moléculaires et des observations de terrain, notamment comportementales, nécessitera des réflexions intégratives et innovantes.
Les résultats universitaires des années précédentes et les thématiques des stages déjà effectués, en Laboratoire et sur le terrain, seront particulièrement importants pour le choix du candidat.e qui sera sélectionné.