Site Model

centre d'étude
des correspondances
et journaux intimes

Colloque international

Colloque international
Virginia Woolf, lectures françaises
Université de Bretagne occidentale, Faculté LSH Victor Segalen, salle C219
Jeudi 17 mars, 13h45-19h00n - Vendredi 18 mars 9h00-17h30

Virginia Woolf, lectures françaises

 

 

        Université de Bretagne occidentale – Faculté Victor Segalen

         Jeudi 17 mars (13h45-19h) – Vendredi 18 mars (9h-17h30)      

   Salle C219

 

Jeudi 17 mars                                                                                                             

 

13h Accueil des participants 

 

13h45 Mots de bienvenueSophie Guermès, directrice du CECJI

 

Ouverture du colloque, Virginie Podvin (UBO-CECJI)

 

 

14h Présidence Claire Davison

 

Conférence plénière de Catherine Lanone                                    Université Sorbonne Nouvelle

Traduire le bruissement du rien : Charles Mauron et Virginia Woolf.

 

15h Anne-Marie Di Biasio                                                                 Institut catholique de Paris

« Dormir, rêver peut-être » ; “Times Passesˮ ou la seconde vie de l’écriture au prisme de Charles Mauron et du ‘souffle indistinct de l’image’ de Pierre Fédida.

 

Marie Laniel                                                Université Picardie Jules Verne/Université Lyon II

Traduire “Time passes” : l’appel des confins dans Nevermore de Cécile Wajsbrot.

 

 

16h Pause

 

 

16h20 Présidence Anne Besnault

 

Valérie Favre                                                                                                   Université Lyon II

“Looking with [her] clear-sighted eyes […] across the Channel” : Regards croisés sur les femmes, leur émancipation et la fiction dans La femme anglaise de Léonie Villard et “Men and Women” de Virginia Woolf.

 

Naomi Toth                                                                                           Université Paris Nanterre

L’impersonnalité littéraire et la question du genre : Woolf, Sarraute et Despentes.

 

 

17h20

Table ronde autour de La Force du Féminin, Frédéric Regard, 2002.

Olivier Hercend (Université Paris Nanterre), Frédéric Regard (Université Paris Sorbonne), Anne Besnault (Université de Rouen), Marie-Dominique Garnier (Université Paris VIII).

 

 

 

 

18h30 Fin de la première journée

Vendredi 18 mars                                                                                                      

 

9h Présidence Catherine Lanone

 

Conférence plénière de Claire Davison                                        Université Sorbonne Nouvelle
‘Why Renan?’ – Représentations et résonances de l’Histoire des origines du christianisme dans The Years et Three Guineas.

 

 

10h00 Présidence Virginie Podvin

 

Sandra Cheilan                                                                     Université Paris Nanterre – CRLPC

« Mon style et mon esprit vont vagabondant de même » : poétique du vagabondage chez Montaigne, Proust et Woolf.

 

Julie Beynel                                                                                                ENS Lyon – CERCC

Woolf et l’impudence : un héritage proustien.

 

Rémi Marcoux                                                                                         Université de Montréal 

Le bœuf en daube à la sauce woolfienne – D’À l’ombre des jeunes filles en fleurs à To the Lighthouse.

 

 

11h30 Pause



11h45 Présidence Marie Laniel

 

Xavier Le Brun                                                                                             Université d’Angers

Au prisme de Sévigné : stratégies de l’intime et poétique de l’espace textuel dans “Thoughts on Peace in an Air Raid”, “The Legacy” et “The Watering Place”.

 

Claudie Lavignasse                                                                                                               SEW

Virginia Woolf, Marie de France : parcours de lecture croisée d’une « lectrice ordinaire ».

 

 

12h45 Pause

 

 

14h Présidence Naomi Toth

    

Anne-Laure Rigeade                                                                                                  CNRS-Item

Des notes de lectures aux Essais ou comment Woolf lit/écrit les écrivains français. 

 

Virginie Podvin                                                                                                        UBO-CECJI

L’empreinte française dans la correspondance de Virginia Woolf.

 

 

 

 

15h Présidence Anne-Marie Di Biasio

 

Luca Pinelli                                                              Università di Bergamo/Sorbonne Nouvelle

Pour une phénoménologie de la fête : une lecture de Mrs Dalloway à partir de Simone De Beauvoir.

 

Suzel Meyer                                                                                                                         SEW

Annie Ernaux, lectrice de Woolf.

 

Marie Allègre                                                                                      University of Birmingham

Se laisser lire par le texte : posture et écoute psychanalytiques du texte woolfien en France.

 

 

16h30

Dialogue autour de A Room of One’s Own

Anne-Laure Rigeade (CNRS-Item), Valérie Favre (Université Lyon II).

Qu’y a-t-il de pire qu’une femme ? Une production de la compagnie Palimpseste interprétée, partiellement, par les comédiennes Chiara Zerlini et Christelle Larra.

 

 

 

17h30 Fin du colloque

            

                                                              

 

18h – 19h30 Concert de clôture et lecture                                                            Salle du Forum

 

Philip Glass, The Hours, interprétées par la pianiste Florence Nicol.

Lecture de lettres de Virginia Woolf par Marie-Josette Le Han et Anne-Aël Ropars, Université de Brest.