international

International

Erasmus+

Le programme Erasmus+ pour l'enseignement supérieur contribue à la réalisation d'un espace européen de l'enseignement supérieur en poursuivant plusieurs objectifs dont :

  • l'amélioration de la qualité et le renforcement de la dimension européenne de l'enseignement supérieur
  • l'accroissement de la mobilité des étudiants, des enseignants et du personnel universitaire
  • le renforcement de la coopération multilatérale
  • la transparence et la reconnaissance des qualifications acquises

En favorisant les projets de mobilité et de coopération en Europe, le programme Erasmus +, résolument inscrit dans la Stratégie Europe 2020, doit permettre de renforcer les compétences de tous pour une meilleure employabilité, de soutenir l'innovation au sein établissements et organismes d'éducation et de formation et leur internationalisation, de promouvoir une utilisation transparente et cohérente au niveau européen des outils de reconnaissance et de validation compétences, de favoriser la coopération entre pays européens et non-européens.

Pour ce faire, le programme Erasmus + se décline en 3 actions, dites 'actions clés'

Projets Erasmus + en cours à l'UBO

ScolaMAR

Innovative Training training for Smart coastal management and Sustainable blue growth (2016-2019), David Graindorge, coordinateur (IUEM).  


Financé par le programme Erasmus+ de la Commission Européenne, le projet ScolaMAR, est un projet de renforcement des capacités dans le domaine de l'enseignement supérieur basé sur un partenariat multilatéral entre des établissements d'enseignement supérieur des pays membres du programme et des pays partenaires (Maroc). Le projet ScolaMAR, d'une durée de 36 mois et d'un budget de 664.122€, a pour but de renforcer les capacités du Maroc pour faire face aux défis sociétaux liés à la gestion des zones côtières avec pour ambition de former des diplômés appelés à répondre aux besoins croissants de cadres et managers capables de gérer et de promouvoir la formation et la recherche dans le domaine des sciences, économie et droit de la mer. Il réunit 4 partenaires européens et 4 partenaires marocains.

Du 1er au 5 octobre 2018, dans le cadre du projet ScolaMAR l’Université d’El Jadida au Maroc a organisé une école de terrain sur « la gestion des données dans le domaine marin et côtier » dans la lagune de Oualidia, au sud d’El Jadida.

Pendant une semaine, 24 enseignants marocains (Tanger, Rabat, El Jadida, Kenitra) et 6 enseignantseuropéens (Cadiz, Algarve, UBO) ont proposé des ateliers pratiques et théoriques afin de former 32 étudiants marocains à l’utilisation d’équipements dédiés à l’observation marine et côtière (Stratabox, enregistreur de marées, de vagues, de flux, salinité, etc.). Bien au-delà de l’apprentissage des étudiants de Master et doctorants présents à cette école de terrain, l’objectif de cette activité est de former les futurs formateurs qui interviendront dans le Master ScolaMAR. Cette école a la vocation d’être intégrée dans le programme de la première année de ce Master et réitérée chaque année dans la lagune de Oualidia.


Au programme : parties pratiques à bord de petites embarcations sur la lagune pour l’acquisition de données géophysiques, ateliers pour l’observation de l’écosystème aquatique de la lagune en passant par l’observation géomorphologique de la zone côtière.

En savoir plus: site du projet ScolaMAR

 

ApprEnt

Refining Higher Education Apprenticeships with Enterprises in Europe (2017-2019), SUFCA

Chaire Jean Monnet « Droit Européen de la Mer »

(2014-2017), Annie Cudennec (AMURE)

IMBRSea

International Master of Science in Marine Biological Resources (2017-2019), Olivier Gauthier (IUEM)

TEST

Teaching Experimentation in Science and Technology (2015-2018), ESPE

VINCE

Validation for inclusion of new citizens of Europe (2016-2019), SUFCA

REALISE

 “Realising the potential of the international mobility of staff in higher education”

REALISE est un projet de Partenariat Stratégique Européen ayant pour objectif d’améliorer la mise en œuvre et la reconnaissance de la mobilité des personnels afin de maximiser son impact à la fois sur les individus et sur les institutions.

Le projet est piloté par l’Université Paul Valéry Montpellier 3 (UPVM), 10 universités européennes sont partenaires du projet. L'UBO est devenu partenaire associé en janvier 2018.


Coordinateur Erasmus+ à l'UBO

Nathalie SARRADIN
nathalie.sarradin@univ-brest.fr