UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Les Deutéromycètes

Caractères généraux

Encore appelés Adélomycètes, Fungi imperfecti (Champignons imparfaits), les Deutéromycètes ne constituent pas un groupe naturel, mais d'un ensemble artificiel regroupant environ 20 000 espèces de champignons filamenteux septés ne présentant jamais, ou très exceptionnellement, de forme de reproduction sexuée. Ils se reproduisent uniquement par voie végétative au moyen de spores asexuées ou par simple fragmentation du mycélium.

L'absence ou la méconnaissance de leur reproduction sexuée fait que l'on ne sait pas où les classer.

P. roqueforti

Certains présentent une reproduction végétative importante que l'on utilise pour établir une classification interne aux Deutéromycètes, d'autres sont stériles (Mycélia sterila).

La majeure partie des Deutéromycètes présentent des caractéristiques cellulaires d’Ascomycètes (nature du pore des cloisons). Pour certains leur forme de reproduction est connue, dans ce cas il s'agit pratiquement toujours d'Ascomycètes (mais quelques-uns sont rattachés aux Basidiomycètes).

 

Ce groupe artificiel est de moins en moins utilisé car avec les techniques de la Biologie moléculaire on peut maintenant rattacher beaucoup de ces espèces à une forme sexuée connue.
Mais cela reste un groupe pratique à utiliser dans lequel se retrouvent un très grand nombre d'espèces fréquemment rencontrées dans les altérations alimentaires. Ils sont également responsables d'un grand nombre de maladies des végétaux et certains sont pathogènes pour les animaux y compris l'homme.

 

Classification

La classification des Deutéromycètes est développée sur la page suivante.

 

 

Principaux groupes

Certains genres (ou groupes) de Deutéromycètes sont particulièrement importants pour l'homme du fait de leurs impacts économiques (altérations des produits, parasites des plantes) ou sur la santé (animale ou humaine).

Les groupes majeurs sont :

 

  Pour nous écrire
Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne