international

Europe et International

Les outils de collaboration recherche LIA, LMI, IRN...
Quésaco ?

 

Découvrez le témoignage de Laurent Chavaud, directeur de recherche au LIA BeBEST 

  

 


Pour développer leurs projets, les chercheurs des laboratoires de l’UBO peuvent s’appuyer sur les outils proposés par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur ou encore le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.

Ainsi, le Laboratoire International Associé (LIA) BeBEST en écologie benthique, ou encore le LIA MICROBSEA, axé sur la microbiologie des grands fonds, sont des « laboratoires sans mur » affiliés au CNRS et sans personnalité juridique, qui associent des équipes de recherche de pays différents pour une durée de 4 à 5 ans.

Le LMI est un Laboratoire Mixte International, outil principal de l’IRD pour développer les projets de recherche internationaux. Les LMI TAPIOCA (Brésil), ECLAIRS 2 (Sénégal), ICEMASA (Afrique du Sud) sont codirigés par des équipes françaises et équipes de pays en développement et sont toujours implantés dans les pays partenaires. À terme, ils ont pour objectif de développer des centres de recherche de référence, pérennes, sur une thématique scientifique ciblée. L’IRD développe également le programme Jeunes Équipes Internationales Associées à l’IRD (JEAI) qui vise à faire émerger des équipes de recherche dans les pays du sud et le renforcement de leur capacité à se constituer en véritable unité de recherche internationalisée.

Un IRN est un Réseau de Recherche International (ex-GDRI) affilié au CNRS, réunissant plusieurs laboratoires français et internationaux dans un partenariat souple. Ainsi, l’UBO est partenaire du réseau DRAKKAR, qui coordonne les simulations globales en haute définition basées sur la plateforme de modélisation NEMO.

Les Unités Mixtes Internationales (UMI) sont l'une des formes les plus avancées de la coopération recherche. Les UMI sont également sous tutelle des partenaires du pays où elles sont implantées. Les Instituts Français de Recherche à l’Étranger (UMIFRE) sont également sous tutelle du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères. Ces laboratoires fonctionnent de façon comparable aux Unités Mixtes de Recherche (UMR) et mobilisent des équipes françaises et locales. 

L’ensemble de ces dispositifs structure aujourd’hui la recherche à l’international. Ils visent l’autonomisation des équipes locales et/ou participent à la visibilité de la recherche française à l’étranger. Ils permettent également le partage de connaissances via la production de co-publications et le renforcement des réseaux scientifiques.