Research

laboratoire orphy
optimisation des régulations
physiologiques

Mécanismes d'adaptation du muscle strié squelettique à la sous-utilisation (immobilisation)

 

Nous étudions par ailleurs, toujours sur des modèles murins, les mécanismes fondamentaux d’adaptation du muscle aux modifications de ses conditions mécaniques de fonctionnement. La sous-utilisation mécanique du muscle entraîne des effets similaires à ceux observés avec le sepsis : atrophie, diminution de la force, conversion vers un phénotype contractile plus rapide. Mais, à l’opposé de la diminution de l’excitabilité membranaire observée sur les muscles septiques, l’immobilisation augmente l’excitabilité par le biais d’une majoration des courants sodiques rapides.

 

De la même manière des travaux en cours chez l’homme visent à étudier les adaptations de la contraction et du phénotype des muscles de la cuisse sous-utilisés après chirurgie ligamentaire du genou (collaboration CHRU de Brest-HIA Clermont-Tonnerre). La meilleure compréhension des mécanismes et des voies cellulaires conduisant aux changements du phénotype contractile est un prérequis essentiel à la recherche de molécules d’intérêt thérapeutique et/ou préventif et de nouvelles stratégies thérapeutiques.