Site Model

laboratoire orphy
optimisation des régulations
physiologiques

Rats et Poissons sur la ligne de départ !

Image

Morgane Pengam a brillamment soutenu sa thèse de docotorat.

Le 30 mars 2021, Morgane Pengam a soutenu sa thèse de doctorat intitulée "Biogenèse mitochondriale et pouvoir redox : adaptations musculaires à l'entrainement physique d'intensités modérée et élevée chez les modèles poisson et murin".

À partir de deux modèles animaux (la truite arc-en-ciel et le rat Wistar), Morgane a comparé les effets de deux entraînements physiques : l’un d’intensité modérée (MICT, pour Moderate-intensity continuous training) et l’autre d’intensité élevée (HIIT, pour High-intensity interval training).

Pour chaque condition d’exercices, les réponses transcriptionnelles et protéiques impliquées dans les processus aérobies ont été évaluées dans des muscles squelettiques de typologie différente (lent oxydatif et rapide glycolytique).

Ses résultats ont permis de montrer que le HIIT a eu plus d’impact que le MICT sur la voie de signalisation AMPK–PGC-1α ainsi que sur la biogenèse mitochondriale et les systèmes antioxydants des muscles squelettiques. Ces modifications étaient également plus importantes dans les fibres oxydatives que dans les fibres glycolytiques.