Journées Portes ouvertes 2020
Brest : 7 mars
en facebook live

laura corsi

Doctorante en géographie et anthropologie visuelle en collaboration avec Tébéo

"Depuis mon bac littéraire option audiovisuel, jusqu’à mon Master en géographie et anthropologie visuelle, en passant par une classe préparatoire littéraire option audiovisuel, j’ai réfléchi sur le langage cinématographique et sa manière de représenter l’espace. J’ai travaillé sur cette thématique d’un point de vue théorique, mais je ne trouvais pas au sein de l’université les moyens de croiser dans la pratique les sciences sociales et l’audiovisuel.

Je suis arrivée au laboratoire LETG Brest Géomer de l’UBO/IUEM pour travailler avec mon actuel directeur de thèse, le géographe Louis Brigand. Il dirige le programme de recherche ID-îles consacré aux entrepreneurs dans les îles du Ponant. Après avoir réalisé pendant deux ans des portraits d’entrepreneurs, nous avons voulu poursuivre l’expérience, de façon plus professionnelle. Nous sommes alors entrés en contact avec Olivier Clech, le directeur de la télévision locale Tébéo, du groupe Le Télégramme. Ma thèse a commencé en mai 2015. Elle a pour objectif la réalisation et l’analyse d’un dispositif de médiation scientifique multimédia consacré aux dynamiques socio-économiques insulaires.

C’est une expérience de recherche-action : il s’agit de soutenir le développement local en diffusant les résultats de nos recherches. J’ai commencé par créer le site www.id-iles.fr qui regroupe l’ensemble des documents réalisés. Le premier numéro du magazine ID-iles est ensuite sorti en septembre : c’est un magazine mensuel de 26 min consacré à une île ou une thématique insulaire diffusé sur Tébéo, TébéSud et TVR. Concrètement, chaque mois je commence par préparer les données pour l’émission, puis je pars sur le terrain avec Louis Brigand pour les compléter, écrire l’émission et filmer les reportages. Les cadreurs- monteurs de Tébéo interviennent ensuite pour filmer les échanges. Le montage constitue la phase de rédaction finale.

Comme c’est un projet de territoire, nous travaillons enfin sur la diffusion, pour que les îliens connaissent et puissent s’approprier ce dispositif, en organisant par exemple des projections. L’objectif de ma thèse est d’évaluer les apports de ce dispositif de médiation scientifique aux territoires insulaires. Il faut donc gérer cette double temporalité des rendez-vous mensuels, et de l’expérience analysée sur trois ans. Ma thèse me permet d’acquérir à la fois une vraie formation et une expérience professionnelle dans le domaine de l’audiovisuel et de la médiation scientifique. Elle constitue également une expérience de recherche très originale qui va nous permettre d’apporter des éléments de réponse pratiques à la question de l’utilité et des modalités de la médiation scientifique pour une démarche de rechercheaction. Par la suite, j’aimerais pouvoir développer des projets de médiation entre le monde de la recherche et les territoires par le média audiovisuel."

Laura Corsi