Programmation

service
culturel

Les Abords - espace d'exposition

Hors Saison par Quentin Chambry

Exposition du 16 octobre au 17 novembre 2017

Né en 1989, Quentin Chambry vit et travaille à Rennes. Si le dessin est le moteur de son travail, sa pratique s'étend de l'auto-édition à la peinture et la céramique. Il développe une esthétique caractérisée par son immédiateté, ainsi qu'une narration impulsive et une gestuelle intuitive. Son travail se nourrit du skateboard et des cultures visuelles environnantes. Co-pilote du projet de la Galerie 126, il invite les artistes dont il admire le travail pour de courtes résidences dans la maison-atelier qu'il partage avec des amis. Seul ou en groupe, il applique le principe de production expéditive, lors d'expositions en France, Belgique, Allemagne, Brésil et Japon.

 

III pierres projetées – pam'o litho #3

Exposition du 30 novembre au 22 décembre

L'imprimerie brestoise la PAM conserve dans ses réserves un fonds important de pierres lithographiques et de carnets répertoriant des vignettes imprimées à vocation commerciale. Certaines plus précisément destinées au commerce du vin de table dans la région. Vin de consommation courante importé d’Afrique du Nord jusqu’au début des années soixante. Une équipe pluridisciplinaire constituée de chercheurs universitaires et d'enseignantes-artistes s’est attachée à l’élucidation des différents aspects soulevés par cet ensemble : historiques, économiques, commerciaux, artistiques…

L’exposition présentée aux Abords propose un état de la recherche menée par une équipe d’étudiantes et d’étudiants de l’EESAB-site de Brest où se révèle un travail d’analyse de la composition des motifs : déconstruction, reconstruction, détournements, déplacements, ajustements, recouvrement. Ironie et satire se mêlent à une étude plus rigoureuse des éléments graphiques pour en livrer une lecture décalée et ludique.

Cette exposition a été élaborée dans le cadre de la plateforme de recherche Pamo litho, développée à l’EESAB-site de Brest par Maryse Cuzon et Marie-Michèle Lucas, avec le concours des étudiant.e.s Elouen Bernard, Jehanne Bouzennounn, Mathilde Cormier, Weiwen Du, Quentin Hidrio, Killian Hercouët, Suzanne Maubian, Jennifer Poulmarc’h et le collectif G.U.I (Nicolas Couturier et Angeline Ostinelli).


Le Loup du Bourreau

Exposition du 15 janvier au 2 février

L'exposition Le Loup du Bourreau rassemble les oeuvres de près de vingt artistes, explorant les liens entre musique et arts plastiques.

Robert Christien et Thierry Le Saëc y présentent notamment des gravures, résultantes de jeux graphiques. A partir de ceux-ci, Jean-Yves Bosseur a composé une partition originale pour piano. Cette partition a été enregistrée par le conservatoire de musique de Vannes dirigé par Jean-Yves Fouqueray, et interprétée par le pianiste Fabrice Bourlet. Marie-Françoise Le Saux, conservatrice en chef des musées de Vannes, et Jean-Yves Bosseur ont éclairé ce travail par un texte.

Dans le cadre de l'exposition...
Concert d'ouverture autour de l'école New Yorkaise par la classe de saxophone et la classe d'écriture du Conservatoire de Brest

Four 5 de John Cage, pour quatuor de saxophones et quatuor de saxophones enregistrés
Tachycardia de Marc Mellits, pour deux saxophones

Jeudi 1er février à 18h, salle Yves Moraud, Faculté Segalen
Conférence Musique et arts plastiques : interactions depuis le début du XXè siècle de Jean-Yves Bosseur, invité par la Licence Arts dans le cadre de Longueur d'ondes, festival de la radio et de l'écoute

 

Abstractions

Du 12 février au 2 mars
 



Mathieu Mercier, Drum’n Bass Lafayette, 2005, matériaux divers, © ADAGP

Le Service culturel de l'UBO, le Musée des beaux-arts de Brest métropole et l’artothèque s’associent pour présenter une exposition sur l’abstraction géométrique.

De la collection du musée, on connait ses peintures italiennes ou ses œuvres issues de l’école de Pont-Aven mais connait-on son fonds d’œuvres abstraites ? Il existe un ensemble d’œuvres significatives, marqueur d’une politique d’acquisition novatrice en art moderne du musée. Il s’agit d’œuvres créées par trois femmes : Sonia Delaunay, Marta Pan et Véra Molnar, considérées aujourd’hui comme les pionnières de l’abstraction.

L’exposition présentée aux Abords du 9 février au 2 mars 2018 propose une plongée dans cet univers. Il s’agit d’une exposition d’œuvres d’artistes historiques, à la fois issues des collections du musée mais aussi du fonds de l’artothèque, mises en perspective avec des œuvres plus récentes créées par des contemporains.

En 1910, la peinture bascule dans l’abstraction. Simultanément, plusieurs artistes renoncent à la figuration, Sonia Delaunay fait partie de ceux-là. Guidée par la théorie sur l’interdépendance perceptive des couleurs de Chevreul, elle est animée par des recherches sur les contrastes créés par la juxtaposition des tons et le mouvement. Son empreinte est marquante. Elle ouvre la voie à toute une génération d’artistes.

A la recherche d'un langage universel, ces artistes fondent un nouveau rapport à l‘abstraction. Il passe par une recherche de pureté et de simplification par l’utilisation de formes géométriques.
Leurs toiles sont composées de formes simples, ainsi que l’usage d’un minimum de couleurs, assemblées dans des compositions élémentaires.

(Texte : Vanessa Che)

 

À notre fils

Du 16 mars au 6 avril
 

 

L'enjeu principal de ce travail et de cette exposition est l'affirmation de soi dans une société, dans un environnement donné, dans sa propre famille. Cette famille vous accueille et vous offre ses images ainsi que ses objets et ses histoires. C'est une histoire de famille qui s'écrie et se ré-écrie en famille.
L'espace Les Abords se transforme alors en espace domestique, en maison de famille et s'imprègne de la ferme pour être décor aux multiples scènes qui se jouent. Comme le sous entend son titre, cette exposition questionne la filiation par l'évocation de l'éloge funèbre, l'hommage, ainsi que l'idée d'héritage. Ces mots « A notre fils » sont alors à percevoir, non pas comme une fin mais bien comme le début d'un ou de plusieurs récits.

Une histoire de famille.
Une histoire de filiation.
Une histoire de transmission.
Une histoire d'héritage.
Une histoire de hiérarchisation.
Une histoire des normalités.
Une histoire à la ferme.

(Texte : Damien Rouxel)