Héritages et Constructions dans le Texte et l'Image

HCTI
HÉRITAGES ET CONSTRUCTIONS DANS LE TEXTE ET L'IMAGE

Visages de l'exil par Dominique Cabrera

La journée d’étude « Visages de l'exil par Dominique Cabrera » s’inscrit dans le programme de recherche « Cinétiques de l’écart » 2022-2026 de HCTI, et plus précisément dans l’axe 1« Emplacements, déplacements, espacements », « Lieux de création en Europe ». La période actuelle est traversée par des questions d’exil, de migrations, de réfugiés et de sans abri. Dans les trajectoires d’exil, comment les motifs collectifs, politiques, économiques, influent-ils sur les vies personnelles, familiales, communautaires ? Qu’en savons-nous ? Qu’en comprenons-nous, seuls et collectivement ? Chaque vie n’est-elle pas une suite d’errances ?
Il s’agira, par la participation de la cinéaste Dominique Cabrera et la présentation/discussion de trois de ses films d’aborder par l’art cinématographique documentaire la question de l’exil. L’histoire personnelle de la cinéaste est en effet marquée par l’exil d’Algérie de sa famille après l’indépendance. Traverser la mer, passer de l’autre côté, interroge la notion même d’« exilé », de « migrant », de « réfugié » quand il s’agit, ainsi que le formule Jean-Louis Comolli, « non pas d’avoir perdu l’Algérie, mais d’être perdus pour elle, l’Algérie libérée des Français de France et des colons, l’Algérie accueillante qui nous avait vus naître et nous avait façonnés, qui était devenue pour nous comme notre mère ». L’esthétique du lieu et de la migrance traduit un questionnement identitaire ontologique en même temps que l’espoir d’un ailleurs, de la rencontre avec d’autres peuples, cultures, richesses, oeuvres. Les films documentaires Ici Là-Bas, 1988 (13mn), Rester là-bas, 1992 (47mn), Grandir, Ô jours heureux, 2013 (1h32) seront présentés dans cette perspective et feront l’objet d’échanges avec la cinéaste.

Contact : Isabelle Le Corff.

Actualité