Site Model

faculté de médecine
& sciences de la santé

Université citoyenne de Prévention en Santé

Haut les masques citoyens !

Depuis plus de deux ans, l’Université Citoyenne de Prévention en Santé de Bretagne Occidentale (UCPS-BO) propose aux citoyens des actions de formations relatives à la promotion de la santé et à l’éducation à la santé.
Aujourd’hui, face à cette situation sanitaire inédite pour l'ère moderne en France et dans le monde, l’équipe pédagogique de notre université citoyenne s’adresse à l’ensemble de la population pour faire part de son positionnement médical sur les comportements à privilégier pendant et après le confinement.
Cette pandémie doit nous conduire impérativement à changer d'approche et de paradigme en santé.
C’est pourquoi, en complément des gestes barrières, nous préconisons le port de masques pour l’ensemble de la population dès lors que nous rentrons en contact avec autrui, c’est-à-dire extérieur aux personnes du foyer de vie.


Nous savons que la pandémie liée au COVID-19 conduit à des dommages médicaux encore difficiles à évaluer, tant en dommages directs qu'indirects et a conduit les autorités à prendre des mesures de confinement totalement nouvelles.
Aujourd'hui, il est temps de considérer en priorité absolue l'approche préventive, qui n'est pas du tout accessoire mais bien primordiale dans cette pandémie.
Nous pouvons faire le parallèle avec l'épidémie du VIH ou les stratégies de réductions des risques, pour lesquelles ce sont les mesures de prévention impliquant les citoyens, la systématisation de mesures d'hygiène et la normalisation de mesures préventives qui ont permis de sortir de situations sanitaires dramatiques. Ne l’oublions pas. Ces mesures, même si elles apparaissaient initialement difficiles à faire accepter, l'ont finalement été par la population car ce sont elles qui sauvent des vies.

Il circule énormément de mésinformations sur ce virus et sur sa propagation et faire la discrimination des informations est complexe pour la population, d'autant plus dans un contexte anxiogène.
Une certitude est que le virus responsable du COVID-19 (SARS-CoV-2) circulera encore après le 11 mai et probablement pendant plusieurs mois ensuite.
Il est donc important d'en appeler à la responsabilité individuelle de chaque citoyen en termes de prévention.
Néanmoins, s'il existe encore de nombreuses inconnues sur ce virus, il existe aussi beaucoup de données fiables et sur lesquelles chacun peut s'appuyer.
La prévention par les gestes barrières est une réponse fiable à la non-propagation du virus.
En effet, nous pensons que l'enjeu du déconfinement du point de vue médical et sanitaire, ne réside pas tant dans les mesures que les autorités prendront, que dans la responsabilité que chaque individu aura et prendra face à l'application des mesures de prévention.

Que chacun applique les gestes barrières à son niveau (distanciation sociale et lavage de mains répété tout au long de la journée) couplé avec le port de masques dès lors que nous rentrons en contact avec un individu nous paraît donc essentiel.
Ce sont des mesures simples, peu contraignantes et applicables à moindre coût pour toute la population.
Peu importe le type de masque (qui protège à différent degré), il est nécessaire d’en porter pour protéger l’autre. Et rappelons-le, protéger l’autre c’est se protéger soi.
Nous en sommes persuadés : le port de masques systématisé lors du déconfinement peut être une mesure permettant un retour progressif à une vie sociale de chacun, en réduisant les risques de transmission virale, d'autant qu'environ une moitié des porteurs du virus SARS-CoV-2 sont asymptomatiques.

Chaque citoyen peut s'approprier cette mesure, dans un objectif individuel et collectif, et le port de ce masque n'est pas nécessairement une contrainte, un masque peut être considéré comme un accessoire et personnalisé pour chacun.

Alors citoyen portez un masque dès que vous sortez de chez vous ! Soyons fiers d’arborer des masques colorés confectionnés par vos soins, par des mères de famille qui se mobilisent et se réinventent couturières, par nos aînés qui souhaitent protéger les leurs ou par l’entreprise artisanale locale qui se reconvertit dans cet élan de solidarité incroyable.


L’équipe pédagogique de l’Université Citoyenne de Prévention en Santé
de Bretagne Occidentale
(UCPS-BO) :
Pr Christian BERTHOU, directeur de la faculté de médecine de Brest,
Dr Nourredine CHAHIR, directeur du SAMU 29,
Dr Morgane GUILLOU, psychiatre addictologue au CHRU de Brest,
Dr Yannick GUILLODO, médecin du sport à Brest
Catherine BOUGET, coordinatrice pédagogique de l’UCPS-BO.