Site Model

gis
sociabilités

Conférence au Musée Cognacq-Jay

22/11/2019

VENDREDI 22 NOVEMBRE : Patrick Michel (Université de Lille) : « Le cabinet du collectionneur au XVIIIe siècle : espace de l’échange, de la circulation des idées, des savoirs et des objets »


VENDREDI 22 NOVEMBRE (17h30-19h30) : Sociabilité et marché de l'art
Entrée libre sans inscription.

NOUVEAU : Chaque conférence sera précédée à 17h d’une visite flash par une conférencière du musée explorant la thématique du jour dans leurs collections. Ces visites sont gratuites sur inscription par email à : reservation.cognacqjay@paris.fr

Patrick MICHEL (Université de Lille) : « Le cabinet du collectionneur au XVIIIe siècle : espace de l’échange, de la circulation des idées, des savoirs et des objets »

Discutante : Annick LEMOINE (Musée Cognacq-Jay)

MUSEE COGNACQ-JAY (8 rue Elzévir 75003 Paris). Salle de conférences.
Métro : Saint-Paul, Chemin-Vert, Rambuteau - Bus : 29, 69, 76, 96
Contacts : annick.cossic@univ-brest.fr ; valerie.capdeville@univ-paris13.fr

La conférence sera retransmise à Brest (UBO, Faculté Victor-Segalen)

Résumé : Dans son Spectacle de la Nature, l’abbé Pluche fait dire à l’un de ses protagonistes : « Ouvrons à présent ces armoires souterraines, & voyons ce qu’elles contiennent. Mais puisque nous avons à notre disposition le cabinet de M. le comte, parcourons, si vous voulez, une partie des différentes loges où il a disposé par ordre les échantillons de la plupart des choses que nous tirons de dessous terre. (…) ». Une telle citation nous introduit à la notion de cabinet comme espace de la pratique savante. Mais plus on avance dans le siècle, plus on constate une modification du statut des collections. Qu’il s’agisse du cabinet du naturaliste, de l’antiquaire, de l’amateur d’estampes ou bien encore de dessins ou de tableaux, celui-ci accorde une place grandissante à des fonctions telles que la recherche, le partage des savoirs et la pédagogie, affirmant la dimension cognitive des cabinets. Ceux-ci deviennent au XVIIIe siècle, un lieu de la sociabilité mondaine, au même titre que les salons, les clubs, les cafés, les sociétés savantes, voire les loges maçonniques. Une gravure d’Augustin de Saint-Aubin, d’après un dessin de Gabriel de Saint-Aubin formant frontispice du catalogue de la vente Dezallier d’Argenville en 1766, illustre parfaitement cette notion de partage du savoir en société qui sera le fil conducteur de notre conférence. Mais au-delà de la fréquentation des cabinets, la formation d’une collection et son organisation donnent lieu à un intense commerce épistolaire ce qui montre bien que la réunion d’objets qu’il s’agisse d’objets d’art ou de spécimens d’histoire naturelle dans un cabinet doit poursuivre un but premier : la communication qui contribue aux progrès de la connaissance. Notre propos sera donc dans le cadre de cette conférence de mettre en évidence le cabinet du collectionneur comme un espace de l’échange, de la circulation des idées, des savoirs et des objets.

Patrick Michel est professeur d’Histoire de l’art moderne à l’Université de Lille depuis 2005, spécialiste de l’histoire du collectionnisme aux 17e et 18e siècle. Il a également mené de nombreuses recherches et publications sur l’histoire du marché de l’art en France au XVIIIe siècle. Ses travaux portent également sur l’histoire de la sociabilité savante et l’histoire de la peinture française du XVIIIe siècle. Ses principales publications sont : Mazarin, prince des collectionneurs. Les collections et l’ameublement du cardinal Mazarin (1602-1661) : histoire et analyse, Paris, RMN, 1999. Le Commerce du tableau à Paris dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Acteurs et pratiques, Lille, Presses du Septentrion, 2007. Peinture et Plaisir. Les goûts picturaux des collectionneurs parisiens au XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, (collection « Art et société »), 2010. On lui doit également l’édition critique du Journal de voyage à Paris d’un jeune noble savoyard, Joseph-Henry Costa, en 1766-1767, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2013.