Site Model

gis
sociabilités

PROGRAMME DE RECHERCHE

GIS SOCIABILITES
DU LONG DIX-HUITIEME SIECLE

Histoire, modèles et transferts dans les sociétés européennes et coloniales de 1650 à 1850


PROGRAMME SCIENTIFIQUE 2022-2025


1 – SOCIABILITY AND POLITICIZATION

Coordinators: Kimberley.Pagejones@univ-brest.fr, Charles.Walton@warwick.ac.uk, Naomi.Pullin@warwick.ac.uk


1.1. Definitions of civil society and forms of political expression
• Political philosophy and the politics of sociability (from Aristotle’s political anthropology)
• Individual ambition vs collective participation: a sociological approach
• Sociability and citizenship
• Printed media (press, pamphlets) and political discourse
• Sociable manners and the language of politics
• Sociability and revolution

1.2. Spaces of politicization
• Political institutions and party organisation
• Associational culture
• Popular vs elite, rural vs urban forms of politicization
• Sociabilities as counter-powers

1.3. Women: from sociable practice to political engagement
• The education of women and the invisible politician
• Women as visible agents of political sociability
• The road to women’s suffrage and revolutionary movements



2 – FOOD, DRINK AND SOCIABILITY

Coordinators: p.withington@sheffield.ac.uk, sophie.mesplede@univ-rennes2.fr

2.1. The Essentials of Sociability
• Conviviality, community, sharing practices
• Social and cultural evolution of eating and drinking habits and practices (domestic/public) throughout the long eighteenth century
• Eating and drinking venues (typology and evolution)
• Popular vs elite practices

2.2. Eating and Drinking Rituals
• The dinner ritual
• Initiation rituals, toasting
• Family rituals vs public ceremonies
• Food games?
• Food and drink / political identities, national character

2.3. Food and Drink Consumption: from novelty to excess

• Exotic products / colonial influence
• Intoxicants and new addictions (alcohol, tobacco, drugs…)
• Transgressive sociable/unsociable behaviours

 

3 – THE SOCIABILITY OF THINGS

Coordinators: vanessa.alayrac-fielding@univ-lille.fr, stephane.jettot@sorbonne-universite.fr

3.1. Sociability and objects
• Fashionable objects
• Performance and display: the materiality and visuality of sociability
• Collections, exhibitions…
• The circulation of commodities: from local to global perspective

3.2. Technical and scientific improvement
• Impact of science on sociable practices: inventions, exploration, emergence of scientific societies
• Building scientific correspondences, journals and networks
• Industrial progress and the transformation of sociability: new professional sociabilities
• Professional sociability: intellectual vs labour?

3.3. Influence of material culture / artistic and literary representations of sociability
• Painting
• Architecture and interior design
• Literary genres



4 – SOCIABILITY AND TRAVEL

Coordinators: sabrina.juillet-garzon@univ-paris13.fr, eleonora.sasso@unich.it

4.1. The traveller’s sociability
• Food and lodgings: inns, taverns, pubs…
• Means of transportation
• The logistics of hospitality: planning, letters of introduction

4.2. Exploring the world
• The Grand Tour
• Scientific exploration
• The appeal of the Orient

4.3. Travelling empires
• Travel and colonial settlement
• Colonial trade
• Diplomatic sociability


 


PROGRAMME SCIENTIFIQUE 2018-2021

 Detailed scientific programme in English

1 – AXE 1 : HISTOIRE ET THEORIES DE LA SOCIABILITE

L’histoire dynamique de la sociabilité qui, dans la perspective anthropologique des Lumières, repose aussi sur une conception philosophique, requiert une description des notions, catégories, formes, objets, phénomènes et faits socio-historiques dont l’identification permettra la visibilité.
Nous nous placerons dans une perspective comparatiste et interdisciplinaire.

1.1. Ecrire l’histoire des sociabilités européennes de 1650 à 1850
• Historiographie de la sociabilité du long dix-huitième siècle
• Histoire sociale
• Histoire politique
• Histoire économique
• Histoire culturelle (littérature, arts)
• Histoire urbaine
• Histoire des loisirs

1.2. Théoriser la sociabilité
• Philosophie des Lumières (de Hobbes à Rousseau)
• Vers une sociologie de la sociabilité
• Lexicographie et socio-linguistique en contexte

1.3 Sociabilité et modernité
• Espace public / espace privé
• Naissance de l’opinion publique
• Nouveaux médias

 
Title pages of the ca. 1788 edition of the first volume of the collected edition of Addison and Steele's The Spectator

 

2 – AXE 2 : MODELES, INTERACTIONS ET RESEAUX

A quel moment ces sociabilités nouvelles ou modernes se posent-t-elles en modèles et évoluent-t-elles, pour certaines, vers une position culturelle dominante, voire hégémonique ? Cette hégémonie fait-elle l’objet d’un consensus national ou est-elle mise à mal par des phénomènes de résistance, organisée ou spontanée, aux modèles ? Quels contre-modèles se mettent alors en place ?
Quelles sont les formes et les modalités d’interaction propres aux différents modèles identifiés et en quoi contribuent-elles à la construction de nouveaux réseaux ? Comment ces réseaux s’articulent-ils au niveau national et européen ?

2.1. Identification des différents modèles nationaux
• France
• Grande-Bretagne/Irlande
• Italie/monde méditerranéen
• Mondes germaniques et slaves
• Europe du Nord

2.2. Modes opératoires
• Acteurs/agents de la sociabilité
• Lieux et espaces
• Pratiques
• Objets

2.3. Paradoxes et conflits
• Sociabilités des élites/populaires
• Sociabilité et genre
• L' ‘insociable sociabilité’ (solitude, mélancolie, dépression, excès, déviances)

2.4. Vers la constitution de réseaux
• De l’individu au groupe
• Nouvelle cartographie des sociabilités
• Etude quantitative des réseaux



A Gambling Table at Devonshire House (1791), by Thomas Rowlandson (1756–1827)


3 – AXE 3 : TRANSFERTS CULTURELS DANS LES SOCIETES EUROPEENNES ET COLONIALES

Comment les modèles de sociabilité identifiés s’influencent-ils les uns les autres ?
Comment s’opèrent la circulation et le transfert des modes opératoires de la sociabilité d’une société à l’autre, d’une aire culturelle à l’autre ?
Nous étudierons les processus d’imitation, de mutation et d’appropriation qui favorisent la diffusion et la construction de nouveaux modèles de sociabilité. Nous chercherons, par exemple, à comprendre les mécanismes qui ont permis la transformation de certaines nations comme la nation britannique en nations policées où politesse et civilité devenaient des composants essentiels de l’identité nationale.
Nous analyserons les processus d’hybridation à l’œuvre. Il sera essentiel de comprendre le glissement d’un modèle à l’autre : d’un modèle antique de sociabilité vers un modèle continental (français et aussi italien), l’apparition de nouveaux modèles de sociabilité, comme un modèle véritablement britannique, qui pourra, à son tour, s’exporter dans les sociétés coloniales et européennes.
Quel rôle jouent alors les cultures tierces, comme l’Orient, dans l’élaboration d’un modèle de sociabilité européen ?
Nous nous interrogerons aussi sur la dialectique du centre et de la périphérie, qu’il s’agisse des interactions et oppositions entre ville / province, métropole / colonies.
La prise en compte des marges fournira une grille d’analyse utile et originale pour appréhender les tensions, les limites, les paradoxes qui sous-tendent les modèles de sociabilité et déterminent leur modalités de transfert.

3.1. Circulation et dynamiques d’échange
• Voyages (Grand Tour, diplomatie, voyage scientifique…)
• Journaux et périodiques
• Correspondances
• Traductions

3.2. Identité et hybridation
• Caractère national/cosmopolitisme
• Domination/hégémonie
• Imitation/résistance (rejet)
• Adaptation

3.3. Centre et périphérie
• Urbanité/ruralité
• Forces centripètes et centrifuges
• Sociabilités européennes et sociétés coloniales
• Sociabilités et impérialismes

 
A perspective view of Fort William in the Kingdom of Bengal, belonging to the East India Company. Jan Van Ryne (1754).