Site Model

direction
recherche innovation
et valorisation economique

Vitaal

 

 

 

 

 

 

 

PHASE 1

Financeurs :

Union Européenne (FEDER) : 50 000 €

Région Bretagne : 57 000 €

Conseil Départemental du Finistère : 24 000€

Brest Métropole : 24 000 €

 

Equipement financé :

Robot R&D Tech: 4 000 € HT

Robot WifiBot : 5 118 € HT

Robot Awabot : 3 040 € HT

Système Vicon : 48 768,40 € HT

Caméra supplémentaire Vicon : 3 379,20 € HT

Système EMG sans fil : 17 900 € HT 

Robot Poppy : 6 950 € HT

Logiciel Temps Réel : 9 917,20 € HT

Matériel d'orthoptie classique : 29 466,67 € HT

Synotophore : 7 838,63 € HT

Tests de motricité et motilités : 1 569,50 € HT

Plateforme d'orthoptie numérique : : 15 700 € HT

Autre petit équipement : 1 352,40 € HT


Les équipements sont installés au sein du Laboratoire des Sciences et Techniques de l'Information, de la Communication et de la Connaissance (LabSTICC)

 

Descriptif du projet :

Le projet VITAAL (Vaincre l'Isolement par les Tic pour l' "Ambient Assisted Living") a pour objectif principal de lutter contre l'isolement grâce à l'exploitation des nouvelles technologies et services du numérique dans un contexte de santé et bien être. Dans nos sociétés modernes
l'isolement, qu'il soit matériel (géographique, physique) ou ressenti (sentiment d'isolement des personnes fragiles) est un problème croissant.

Sur le volet isolement "matériel", le projet s'intéresse en particulier à l'isolement de personnes vieillissantes, handicapées, ou souffrant de pathologies diverses et qui sont éloignées des centres de soins. Les outils numériques sont alors destinés à améliorer le confort, à virtualiser une relation qui n'est pas possible physiquement, à permettre les soins ou l'intervention de personnels de santé à
distance.

La virtualisation de cette relation permet aussi de réduire l'isolement ressenti : par exemple dans le cas des personnes âgées, où les outils numériques permettent de limiter la perte de lien social. Ainsi, dans le contexte de la vie des aînés à domicile, l’isolement se décline suivant trois
dimensions : physique, cognitive et affective. L’isolement physique est la difficulté ou l'incapacité à maîtriser son environnement : se déplacer ou déplacer des objets. Il met la personne en situation de handicap. L’isolement cognitif est l’absence de dialogue et de stimulation. L’isolement affectif est une détresse émotionnelle qui peut se prolonger par la dépression. La meilleure solution pour prévenir ces formes d’isolement est la présence d’autres personnes dans le domicile. Toutefois les enjeux économiques et démographiques rendent cette présence quotidienne difficile, voire impossible, à réaliser. L’isolement résulte de contraintes matérielles comme la géographie ou des défauts d’infrastructure. Il peut aussi être la conséquence d'un ressenti comme la perte de liens sociaux. Pour réduire cet isolement la technologie peut agir sur différents leviers avec :
- l'actimétrie qui permet de mesurer des paramètres caractérisant la vie quotidienne de la personne,
- la communication numérique qui permet de se connecter «instantanément» à une personne ou un service distant,
- des systèmes robotisés pour fournir une capacité d’action instantanée, voire une présence près de la personne.

 

PHASES 2 et 3

Financeurs:

Union européenne (FEDER): 150 000 €

Etat: 220 000 €

Région Bretagne: 38 000 €

Conseil Départemental du Finistère: 23 500 €

Brest Métropole: 23 500 €

Equipements Financés:

Robot (base mobile ouverte): 5 500 €

3 capteurs de localisation UWB : 1 000 €

Base mobile "humanoïde": 20 000 €

Robot de téléprésence : 5 000 €

Capteurs de positionnement: 2 000 €

Base mobile configurable : 1 000 €

Système de réalité virtuelle immersif : 120 000 €

2 robots mobiles Poppy et environnement: 25 000 €

Robot humanoïde: 11 500 €

Electrodes de surface : 8 000€

Système de réalité virtuelle immersif : 71 000 €

Lampe à fente protable piour exploration de l'oeil : 4 000 €

Micropérimètre pour analyse du potentiel restant : 32 500 €

Plateforme d'orthoptie numérique : 30 500 €

Auto-réfractomètre : 15 000 €

Occulomètre + logiciel : 47 000 €

Eyetracker rapide : 30 000 €

Analyseur de champ visuel : 26 000€